Des réalisateurs tentent de sauver le cinéma mauritanien   
20/01/2022

Il ne reste pratiquement plus rien du cinéma mauritanien. Les salles ont complètement disparu.



 Mais des jeunes cinéastes y croient encore. C’est le cas de Khalifa Sy qui a décroché le premier prix du jury au festival international du film Hope de Stockholm en Suède, pour son court métrage "Kafia". Mais le cinéaste, comme ses camarades, doit compter sur les moyens du bord pour sauver un art à l’agonie.

C’est un reportage de Mohamed Diop de Nouckchott.

VOA Afrique




Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs