Le Qatar poursuit la célébration de la culture arabe et islamique   
13/01/2022

Dans le cadre du programme d’échange d’information entre les agences membres de l’union des Agences de Presse des Etats Membres de l’Organisation de la Coopération Islamique "UNA", l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI) a reçu aujourd’hui, mercredi, de la direction générale de



 l’Union un rapport de Qatar News Agency (QNA) intitulé « Poursuite à Qatar de la célébration de la culture arabe et islamique…la Foire internationale du livre de Doha commence demain jeudi ».

Ci-après le texte du rapport tel qu’il a été reçu :

« Les activités de la 31e foire internationale du livre de Doha commenceront demain, jeudi, à Doha Exhibition & Convention Center, sous le slogan "la connaissance est lumière", et se poursuivront jusqu’au 22 janvier.

La foire, organisée chaque année par l’État du Qatar, sous la supervision du ministère qatari de la Culture, présente les dernières productions culturelles et scientifiques, et en matière de créativité de l’humanité dans tous les domaines.

L’exposition comprend plus de 430 éditeurs directs issus de 37 pays, tandis que le nombre délégations indirectes est de 90.

La foire présente cette année un programme riche en événements culturels qui permettent à ses visiteurs d’affiner leurs talents, aux écrivains de communiquer avec le public des lecteurs et aux intellectuels d’échanger leurs points de vue et leurs expériences.

De nombreuses institutions et ministères qataris et la bibliothèque nationale du Qatar participeront à la foire, en plus de la présence forte des maisons d’édition qataries, comme la Maison de la Culture, la maison d’édition de l’université Hamad Bin Khalifa , la maison d’édition Katara, la maison d’édition de l’université du Qatar, ainsi que Rosa Publishing House, Zakrit Publishing House, Dar Al Watad for, Dar Al Sharq Printing, Publishing et Distribution, Nabja et la et Maison d’édition Nawa.

A propos de la participation du Golfe et arabe, prennent part à cette foire, le Secrétariat général du Conseil de coopération des États arabes du Golfe, le ministère du Patrimoine et de la Culture du Sultanat d’Oman, ainsi que la Sharjah Book Authority, en plus des ministères de la culture au Maroc, en Algérie, au Soudan et en Égypte représentée par l’Autorité générale égyptienne du livre et la Maison égyptienne du livre, ainsi que la République d’Azerbaïdjan.

De nombreuses ambassades arabes et étrangères et la foire internationale de Bologne, considérée comme la plus importante exposition du livre pour enfants au monde, seront aussi présents à la nouvelle foire internationale du livre de Doha.

La 31e édition de la Foire internationale du livre de Doha revêt une importance particulière, puisqu’elle intervient après cinquante ans de son existence, ce qui fait qu’elle jouit d’une longue histoire, puisque c’est la première exposition du genre à se tenir dans l’ État du Qatar, ainsi qu’au niveau des États arabes du Golfe. Ce qui est par ailleurs un important indicateur de la longue histoire culturelle de l’État du Qatar et de la poursuite de cet Etat de son apport dans la diffusion de la culture et du savoir.

L’exposition a acquis un caractère international après avoir réussi à attirer les plus grandes et les plus importantes Maisons d’édition du monde, avant d’être chargé de l’organisation annuelle de cet événement depuis 2002, précédemment tenu tous les deux ans.

La foire internationale du livre de Doha choisit depuis 2010, l’un des Etats pour être l’invité d’honneur. Cette année la nouvelle session de la foire accueillera à nouveau les États-Unis d’Amérique en tant qu’invité d’honneur, sur fond de l’année culturelle Qatar-USA 2021.

Cet accueil verra une présentation de la culture américaine et de la production intellectuelle américaine, partant de la conviction que les cultures interagissent entre elles, et que le livre est l’un des visages de cette générosité présentée par le talent aux peuples, afin qu’il soit un moyen de rapprochement entre eux et un indicateur de leur diversité et de leur tolérance.

Malgré les restrictions relatives à la pandémie du Covid-19, on s’attend à ce que la nouvelle version de la foire soit très appréciée par le public de tous les âges qui souhaite voir ou acquérir les dernières productions réalisées par les éditions, surtout que la nouvelle version de l’exposition intervient après l’annulation de la précédente, en raison des barrières sanitaires liées au coronavirus.

La foire se tient aussi après une année culturelle chargée au Qatar. En effet Doha, habitée par des obsessions de créativité et la passion d’être pionnière dans tous les domaines, la perçoit comme une arène pour son action influente, ayant donné et donnant à tous les niveaux.

Quand il s’agit de culture et de patrimoine ainsi que du renforcement de l’identité arabe et islamique, Doha ouvre ses bras à toutes les pensées et à tous les esprits qui véhiculent sa conviction que la culture islamique existe pour vivre, en tant que valeur authentique, ayant son unicité au sein des cultures du monde.

C’est dans ce cadre, que Doha a clôturé, à la fin de l’année 2021, plus de 70 événements culturels, qu’elle a organisé en tant que capitale de la culture islamique, partant de sa prise de conscience de l’importance du capital culturel et de la nécessité de mettre en évidence les diversité culturelles et civilisationnelles qui la distinguent.

Ces événements avaient ciblé la diffusion de la culture islamique, le renouvellement de son contenu, la redynamisation de son message, la célébration des gloires culturelles et civilisationnelles dans les domaines de la littérature, des arts, des sciences et des connaissances islamiques, le renforcement du dialogue entre les cultures et les civilisations et la diffusion des valeurs de coexistence et de compréhension entre les peuples.

Avant cela en 2010 et dans le cadre de son rôle de capitale de la culture arabe, Doha avait achevé un processus intense de publications littéraires et scientifiques, de représentations théâtrales pour adultes et enfants, de semaines culturelles et de concerts musicaux et artistiques, visant à travers leur organisation, communiquer avec l’arène culturelle arabe d’une part et avec tout le champ culturel mondial ouvert, d’autre part.

Ces événements - arabes et islamiques - contribuent à réaliser ce qui a été écrit dans la stratégie du ministère de la Culture pour la période 2018-2022, de l’importance de fournir un environnement culturel développé et incubateur des énergies de la société qatarie, toutes composantes confondues tout en faisant du Qatar un modèle à suivre, jouant un rôle culturel basé sur un système de valeurs humaines civilisées.

Dans le contexte de cette riche scène, la foire internationale du livre de Doha démarre sa trente et une session, après avoir couronné sa longue marche de créativité d’un demi-siècle de succès et de distinctions dont entre autres, attirer les productions culturelles, scientifiques et créatives de l’humanité dans tous les domaines.

En plus de la foire du livre et d’autres événements culturels, le Qatar se caractérise par de nombreux points de repère et preuves qui reflètent sa place culturelle enracinée et prestigieuse dans le monde.

Il convient de noter dans ce contexte qu’il existe un ministère au Qatar exclusivement chargé de la culture, pour soutenir et superviser le travail culturel dans toutes ses manifestations et pour publier des livres et des brochures qui incluent une présentation de l’Etat à tous les niveaux.

L’État a tenu également à fournir divers aspects d’appui matériel et moral aux acteurs intervenants dans les domaines de la culture et du savoir. Il a été publié à cet égard, le décret émirien n° 11 de 2003, qui stipule l’octroi du Prix de distinction de l’État aux scientifiques et aux innovateurs, en reconnaissance pour toute leur contribution scientifique et créative et créé aussi un prix d’encouragement de l’État aux chercheurs et aux innovateurs prometteurs parmi les auteurs d’apports distingués.

Le village culturel (Katara) est considéré comme étant l’un des monuments culturels les plus importants de l’État du Qatar et l’un des plus grands projets aux multiples dimensions culturelles du pays, visité par le public pour s’informer sur les cultures, la littérature et les arts du monde.

Parmi les témoins importants et puissants de la scène culturelle qatarie, figurent la bibliothèque nationale du Qatar, membre de la Fondation du Qatar pour l’éducation, la science et le développement communautaire, qui est chargée de préserver le patrimoine national de l’État du Qatar ainsi que de la diffusion et du renforcement d’une vision globale plus profonde de l’histoire et de la culture de la région du Golfe.

On cite dans le même ordre d’idée, le musée d’art islamique, qui abrite l’une des meilleures collections d’art islamique du monde, y compris de véritables chefs-d’œuvre provenant de trois continents, représentant la diversité du patrimoine islamique.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs