Clôture de la 17e réunion des ministres de la Défense de l’initiative 5+5 Défense   
17/12/2021

Le ministre de la Défense nationale, M. Hanena Ould Sidi, a présidé, jeudi, la cérémonie de clôture de la 17e réunion des ministres de la Défense de l’initiative 5+5.



La réunion avait démarré plus tôt dans la matinée et en visioconférence. A l’issue de la rencontre, la déclaration finale de la réunion a été adoptée à l’unanimité.

A la fin des travaux, le ministre de la Défense a prononcé un discours de clôture, au cours duquel il a remercié toutes les parties prenantes, pour leur implication dans les activités de l’initiative durant l’année 2021. Il s’est également félicité du niveau du débat et des échanges, qui selon lui, illustre à suffisance l’engagement et la détermination des Etats membres de l’initiative à tout mettre en œuvre pour promouvoir la sécurité et la paix dans l’espace 5+5. Pour finir, le ministre a adressé un message de félicitations et présenté ses vœux de réussite au Royaume du Maroc qui va endosser la présidence de l’initiative 5+5 défense en 2022.

La 17e réunion des ministres de la Défense de l’initiative 5+5 a été l’occasion pour les différents chefs de délégation, de passer en revue les réalisations de l’année qui s’achève et de se projeter sur les objectifs à venir. Tous s’accordent sur l’importance stratégique du forum, en tant qu’espace privilégié d’échanges et de partage, visant à développer et mettre en œuvre des projets en vue de renforcer la coopération entre les pays membres de l’initiative.

Après les interventions de tous les chefs de délégation, le coordinateur national de la cellule 5+5 défense, le colonel Ahmed Ould Khairy, est revenu sur l’historique de l’initiative et a présenté le bilan de l’exercice 2021.

Il a rappelé que l’initiative fonctionne avec les trois principes de base : le pragmatisme, le consensus, le volontariat. Ces principes ont permis d’agir efficacement dans les domaines de coopération que sont la surveillance maritime, la sûreté aérienne, les formations, recherches et la protection civile, selon le haut gradé.

Pour ce qui est du bilan, le colonel a souligné que sur les 52 activités initialement prévues dans le plan d’action 2021, 46 ont été réalisées et 6 ont été annulées en raison de la pandémie du Covid-19. Le colonel a tenu à souligner que pour la première fois, les directeurs de la santé se sont retrouvés à Marseille. En ce qui concerne l’année 2022, 52 activités sont au programme.

Comme indiqué plus haut dans le texte, les membres de l’initiative 5+5 défense ont adopté à l’unanimité, la déclaration finale de la réunion. Le texte réaffirme l’importance stratégique de la coopération en matière de sécurité dans le cadre l’initiative 5+5 défense et réitère l’engagement de ses membres, fondé sur la confiance, le dialogue et la compréhension mutuelle.

Les États membres ont aussi saisi l’occasion pour «se féliciter des résultats obtenus en 2021 sous la présidence mauritanienne malgré les défis posés par la pandémie COVID-19».

En son cinquième point, la déclaration finale appelle à la poursuite d’un engagement efficace et durable, contre les menaces communes en élargissant la coopération à d’autres domaines tels que la cyberdéfense, les engins explosifs improvisés, la médecine d’urgence, entre autres.

Tout au long des travaux de la réunion, les délégations ont salué le travail du Centre Euro maghrébin d’Études stratégiques (CERMES). Ainsi, le 12e point de la déclaration finale met en exergue les résultats des travaux pilotés par la Libye en 2021, sous l’égide du CERMES. Son thème portait sur «les répercussions des catastrophes naturelles et des pandémies sur la sécurité dans l’espace 5+5: moyen de coopération et de soutien mutuel».

Enfin, la déclaration réitère le soutien de l’initiative à la Mauritanie pour le pilotage du thème de 2022 sur «l’exploitation des ressources d’eau et de l’énergie solaire comme une stratégie pour parvenir à la stabilité future dans l’espace 5+5».

Pour rappel, l’initiative 5+5 défense a vu le jour, à la suite de la déclaration d’intention des ministres de la Défense de l’initiative 5+5, signée à Paris le 21 avril 2004. Et cela, pour développer la coopération multilatérale entre les pays membres et la promotion de la sécurité occidentale.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs