Ouadane: la composante -développement- a été ajoutée au festival des cités du patrimoine (Ministre de la Culture)   
12/12/2021

Une composante «développement» comprenant la construction d’équipements scolaires, l’approvisionnement en eau potable, le renforcement du réseau électrique et du réseau des télécommunications avec une couverture de 100%



de tous les habitants, a été ajoutée au festival des cités du patrimoine, a affirmé le Ministre de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, M. Mokhtar Ould Dahi, dans son discours prononcé le vendredi matin, à l’occasion de l’ouverture de la dixième édition du festival des cités du patrimoine à Ouadane.

Deux barrages d’eau ont été construits, plusieurs puits artésiens profonds de l’Oued ont été forés et clôturés et un réseau d’irrigation installé, a-t-il dit, soulignant l’aménagement de deux nouveaux lits pour la culture de 14 000 palmiers en plus de la construction d’un espace culturel et de la jeunesse composé d’un terrain de sport, d’une maison de culture et d’autres édifices spécialisés.

Cette présente édition du festival des cités du patrimoine est garnie d’innovations, de développement et de rectifications, puisqu’elle a veillé à tirer profit de la plupart des expériences nationales dans le domaine de l’organisation des événements, a-t-il ajouté.

Cette édition se singularise aussi par la composante scientifique, dont le programme porte sur l’organisation de nombreux colloques et de plusieurs conférences sur l’histoire, les patrimoine et les villes antiques, présentés par 24 conférenciers et commentateurs, en plus de l’organisation par le ministère des Affaires étrangères d’un colloque sous le thème «L’Islam et l’Autre». A cela, s’ajoute une série de soirées culturelles et littéraires tenues dans toutes les langues nationales, animées par 21 poètes, plus de 100 artistes et de nombreux groupes du Medih Nebewi (Louanges du Prophète) et théâtraux, a-t-il dit.

Tous ces animateurs et présentateurs ont été choisis par voie de concours équitable, organisé dans la transparence, a-t-il poursuivi, mettant en exergue la concomitance de l’événement avec le début de la saison touristique organisée par le ministère de tutelle, « d’où l’opportunité propice de commercialiser notre patrimoine et notre culture auprès des autres ».

La richesse historique du pays a besoin de développer une nouvelle approche qui fait découvrir et promet ses trésors patrimoniaux, tout en prenant en compte la profondeur de cette histoire afin de la présenter de manière appropriée et honorable, a ajouté le ministre, soulignant les nombreuses et diverses séquences consacrées à cet héritage dans ce festival, afin de valoriser nos beaux arts et nos anciens jeux folkloriques.

Le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani est profondément conscient de l’importance du festival des cités du patrimoine, puisque ses engagements dans ce contexte sont détaillés et inclusifs, allant au-delà de sa préservation, de son entretien et de son enseignement, pour le développer et le valoriser, à travers un ensemble de stratégies et de mécanismes de développement, culturels et médiatiques, a précisé Ould Dahi.

Le département a conçu une stratégie culturelle triennale pour les trois prochaines années, qui inclut l’aspect lié à la préservation du patrimoine culturel, sa valorisation et sa présentation au monde, en plus de la coopération et de l’échanges des expériences avec toutes les institutions internationales concernées par le patrimoine et la culture, ainsi que les pays amis et frères dans ce domaine.

La stratégie susmentionnée prévoit l’organisation de festivals spécialisés, tels que les festivals de la vallée et du Medih Nebeoui, la création du prix du Président République des beaux-arts, visant à valoriser ces derniers et à encourager les acteurs qui travaillent dans cet espace.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs