Nouakchott: Forum régional pour l'autonomisation des femmes créatives dans les pays arabes   
04/11/2021

Le ministre de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, M. Mokhtar Ould Dahi, a supervisé mercredi, au Palais des Congrès de Nouakchott, l’ouverture des travaux du



forum régional pour l’autonomisation des femmes créatives dans les pays arabes, organisé sous le haut patronage de la Première Dame, Dr Mariem Fadel Dah.

Le forum, dont le thème est : « Défis en cours et émergents », organisé par le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports et des Relations avec le Parlement, en coopération avec l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et la science et le Centre « Mouhit » pour le développement, les questions de la femme et de la paix, vise à autonomiser les femmes et à élaborer un plan d’action pour garantir que les femmes créatives aient accès au domaine de la création culturelle sans entraves, améliorent leurs opportunités pour accéder au marché de l’emploi et bénéficient des avantages de la technologie numérique. Le forum s’inscrit également dans le cadre du développement d’avantages compétitifs durables dans la culture arabe et reflète la présence croissante des femmes dans les domaines créatifs et en reconnaissance de leur rôle dans la protection du tissu social et culturel des sociétés arabes à l’ère de la mondialisation.

Le forum de trois jours discutera des questions de fond liées aux voies, moyens et mécanismes dont les femmes créatives usent pour faire face au poids des références traditionnelles et de la domination du discours du genre, ainsi que pour la révision de la législation et des politiques culturelles afin de soutenir les voix des femmes créatives, identifier le fossé numérique, et prévoir les opportunités du marché du travail et de la créativité en temps de crise sanitaire.

Le ministre de la Culture a expliqué, dans un discours prononcé à cette occasion que l’histoire de la nation arabe et islamique est riche en noms de femmes qui ont marqué de leur empreinte tous les aspects de la vie, y compris des universitaires, des juristes, des poètes, des écrivains, des médecins et des astronomes.

Il a expliqué que, de la mère des croyants, Aichata, qu’Allah l’agrée, 299 compagnons du Prophète et disciples ont appris le Hadith, et la mère des croyants, Oum Salamata Hind Bint Ebi Oumayya, que Dieu soit satisfait d’elle, était célèbre pour sa connaissance approfondie de la jurisprudence, et environ 100 compagnons et disciples ont appris auprès d’elle.

Au niveau africain, le continent a connu de nombreuses femmes qui ont contribué à façonner l’histoire.

Le porte- parole du gouvernement a expliqué à cet égard que le pays de Chinguetti, le pays du phare et du ribat, dans lequel les femmes jouaient un rôle important, souvent très avancé dans tous les aspects de la vie.

Le ministre a souligné que le chemin de l’autonomisation des femmes n’est pas toujours sans obstacles, car il existe encore des mentalités rétrogrades qui entravent leur progrès, soulignant la nécessité de lutter contre les mentalités culturelles hostiles au progrès et à la promotion de la femme.

Il a ajouté que l’autonomisation des femmes exige une prise de conscience des responsabilités de celles-ci pour jouer pleinement leur rôle dans la construction de l’État et de la société sur une base égalitaire et complémentaire avec les hommes.

M. Moktar Ould Dahi a déclaré que les efforts concertés de tous sont devenus une nécessité pour développer un plan d’action efficace pour garantir que les femmes créatives aient accès au marché de l’emploi, aux prêts, et à la technologie numérique.

A son tour, le directeur général de l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et la science, Dr Mohamed Ould Amar, a expliqué que l’organisation de ce forum confirme le rôle pionnier de la Mauritanie et souligne sa position privilégiée et son rayonnement mais aussi les efforts de ses sages leaders dans la promotion de l’action culturelle arabe commune au service de la paix et du développement durable au niveau national et arabe. Elle traduit également son engagement à soutenir et à prendre soin des femmes créatives. Il a apprécié la tenue de ce forum dans le cadre de la coordination entre l’Alesco, le ministère de la Culture.

La responsable du Centre « Mouhit » pour le développement, les questions de la femme et de la paix, co-organisateur du forum, Mme Mekfoula Mint Aggatt, a souligné que le niveau remarquable de la présence à cette rencontre n’est pas seulement l’expression de la solidarité face aux défis, ni simplement une tribune festive mais un réconfort pour chaque femme créative qui tente de relever les défis qui jalonnent la voie qu’elle s’est frayée pour construire un monde de paix, d’amour et de fraternité mais une présence pour reconnaître et célébrer l’histoire de la créativité des femmes arabes.

De son côté, le maire de Tevragh Zeina, M. Taleb Ould Mahjoub a souligné l’importance de ce forum visant à valoriser le rôle des femmes créatives et à étudier les défis auxquels elles sont confrontées.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence des ministres du commerce, de l’industrie, de l’artisanat, du tourisme, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique, de l’action sociale, de l’enfance et de la famille.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs