Le ministre des Pêches: Nous avons élaboré une stratégie qui assure l’équilibre entre la pêche et ses revenus économiques   
29/10/2021

«Les opportunités d’investissement dans le secteur des pêches en Mauritanie sont avantageuses et le pays possède un littoral parmi les plus riches au monde en poissons».



C’est ce qu’a déclaré le ministre des pêches et de l’Economie maritime, M. Dy Ould Zein, devant la séance inaugurale de la XXe foire sur l’économie bleue et les produits des pêches, qui se tient actuellement en Italie.

Il a ajouté que le gouvernement mauritanien a adopté une stratégie permettant la préservation et la pérennité des richesses halieutiques, la restauration de l’équilibre entre le secteur et ses revenus économiques et la lutte contre la pêche illégale, en s’appuyant sur le développement de la recherche scientifique et l’intensification de la surveillance maritime.

M. Zein a, effectué, en marge de la foire, des contacts avec des investisseurs occidentaux pour les encourager à s’investir dans les pays, compte –tenu de ses multiples avantages ; avantages engendrés par un arsenal juridique performant, une position géographique idéale et un produit halieutique sain.

Les contacts du ministre vont se poursuivre dans les deux jours qui viennent.

Le ministre est accompagné, au cours de cette rencontre, d’une importante délégation comprenant, notamment notre ambassadrice à Rome et le directeur de la Coopération et de la Programmation au ministère des pêches et de l’Economie maritime.
AMI



Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs