Nouakchott: Ouverture d’un centre d’excellence pour l’éradication de l’excision   
19/10/2021

Le ministre de la Santé, M. Cheikh Ahmed Ould Zahaf, a supervisé, lundi à Nouakchott, l’ouverture d’un centre d’excellence pour l’éradication de l’excision; centre réalisé conjointement par l’Association mauritanienne pour



la protection de la Famille (AMPF) et l’Union internationale pour la Protection de la Famille, région du monde arabe.

La structure a pour missions de renforcer les capacités des organisations de la société civile opérant dans la lutte contre l’excision, de permettre l’autonomisation sociale et économique des victimes de cette pratique et l’amélioration de la qualité de la prise en charge et des services relatifs à la santé sexuelle et reproductive.

Dans son mot à cette occasion, le ministre de la Santé a souligné que la santé de la mère et de l’enfant constitue un axe principal du programme Taahoudaty du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, et de ce fait elle a été placée au rang de premier axe du plan national de développement du secteur de la Santé (PNDS) 2021-2030.

« Pour la mise en œuvre de son programme prioritaire élargi, le Président de la République a donné ses instructions pour la réduction du coût du forfait obstétrical pour la prise en charge des accouchements, des grossesses et nouveau-nés, la gratuité des soins d’urgence, de l’hospitalisation, de la réanimation et les évacuations entre les formations sanitaires », a noté M. Zahaf.

Au sujet des mutilations génitales féminines (MGF), le ministre a précisé qu’elles constituent une barrière sanitaire, psychique et religieuse devant la réalisation des conditions propices à la santé de la mère et de l’enfant, tout comme elles constituent une violation des droits des femmes.

« L’élimination de ce fléau nécessite la prise en charge de ses risques dans des structures sanitaires spécialisées, l’identification des victimes et leur orientation vers les centres de prise en charge et la lutte contre les mentalités et les normes sociales favorables à l’exercice de l’excision», a conclu le ministre de la Santé.

Pour sa part, la présidente de l’AMPF, Mme Mariem Mint Ahmed Aïcha, s’est dit heureuse de l’attitude du gouvernement favorable à la collaboration avec les organisations de la société civile, afin qu’elles contribuent à l’émancipation du pays, en application du programme de son Excellence le Président de la République.

Elle a ajouté que l’AMPF est la première organisation de la société civile créée en Mauritanie et qu’elle reçoit actuellement des hôtes de l’union internationale pour la Protection de la Famille ; union à laquelle adhérent cent quatre vingt pays de par le monde.

Parlant des tâches du centre d’excellence, Mme Mint Ahmed Aïcha a précisé que la structure, logée à Dar-Naïm, offre aux citoyens de faible revenu les prestations sanitaires de qualité à des coûts symboliques, au même titre que ses autres centres ouverts dans les trois circonscriptions de Nouakchott et les wilayas du Gorgol, de Dakhlet-Nouadhibou, du Trarza, du Brakna, du Guidimakha, de l’Assaba et du Hodh Chargui.

Pour sa part, la direction régionale de l’union internationale pour la Protection de la Famille dans le monde arabe, a salué les efforts entrepris par la Mauritanie dans le cadre de la santé reproductive et la promotion de la santé de la famille et de la famille.

Elle a ajouté que l’excision constitue un crime commis à l’endroit des enfants, et que cette pratique est à l’origine de plusieurs troubles psychiques chez les filles, et a noté que les références islamiques dans le monde musulman, avec au premier rang l’institut El Azhar, ont montré qu’elle n’a rien à avoir avec l’Islam.

La cérémonie a donné lieu à la signature d’un mémorandum d’entente en matière le lutte contre le phénomène, entre le ministère de la santé, l’union internationale pour la Protection de la Famille et l’Association mauritanienne pour la protection de la Famille.
AMI



Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs