Nouakchot: Atelier sur l’élaboration d’une stratégie pour le secteur de l’Enseignement Supérieur 2021-2030   
16/06/2021

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique en collaboration avec l’UNESCO et l’Institut international de planification de l’éducation /IIPE/PDKA, a organisé ce mardi à Nouakchott, un atelier de trois



jours dans le cadre de l’élaboration d’une stratégie pour le secteur de l’enseignement supérieur, à l’horizon 2030.

Ouvrant les travaux de l’atelier, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mme. Amal Sidi Cheikh Abdallahi, a indiqué, dans le discours qu’elle a prononcé à cette occasion, que l’atelier est la preuve du succès de l’accord signé entre le département de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et l’UNESCO, portant sur la préparation d’une nouvelle stratégie pour la période 2021-2030.

Mme. Amal Sidi Cheikh Abdallahi a précisé, que l’adéquation formation-besoins du marché a toujours été oubliée, ce qui a entrainé l’augmentation du chômage dans les rangs des diplômés. L’atelier sera également une occasion de réfléchir à l’activation de la communication et des relations entre le système universitaire et l’environnement socio-économique, a-t-elle conclu.

Le directeur des stratégies et de la programmation, M. Mohamed Ould Benioug, a indiqué que l’atelier s’inscrit dans un partenariat fécond entre le ministère et l’UNESCO, après l’actualisation des modèles de simulation des besoins de l’enseignement supérieur dans un précédent atelier.

De son coté, M. Jean Jacques Paul, consultant auprès de l’UNESCO/IIPE/ Pole de Dakar, a indiqué que c’est la deuxième mission effectuée dans le cadre de l’élaboration d’une stratégie en matière de l’enseignement supérieur à l’horizon 2030 en Mauritanie. Il a ajouté que cette stratégie doit se fonder sur un diagnostic soulignant le décalage entre l’enseignement supérieur, les besoins du marché de travail et le suivi des étudiants.

M. Jean Jacques Paul a précisé que l’objectif de ce nouvel atelier est de répondre à la question de la nécessaire diversification de l’enseignement supérieur, pour mieux l’adapter au contexte du marché du travail, et faire évoluer le système éducatif en fonction des spécificités du marché du travail mauritanien.
A_M_I


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs