logo-tahalil

Nouakchott: Le ministre de l’Intérieur félicite tous les participants à la consultation pour leur maturité politique

Le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, M. Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemnine et les présidents des partis politiques de l’opposition et de la mouvance présidentielle ont signé, lundi soir à Nouakchott, le document final sanctionnant la consultation sur les élections législatives, régionales et communales qui doivent se tenir en 2023.

Dans le discours qu’il a prononcé à l’issue de la signature, le ministre a félicité les participants pour leur contribution positive à la consultation, leur sens de responsabilité, leur maturité politique, leur patriotisme et leur détermination à consolider le système électoral mauritanien ainsi pour ses résultats qui constituent des acquis nationaux pouvant contribuer au renforcement et à la promotion du système démocratique du pays.

Il a précisé que cette consultation, qui a été initiée conformément aux orientations du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, traduit une conviction inébranlable et une nécessité de faire de la consultation une seconde méthode de gestion des différentes consultations politiques, car, dit-il, elle élargit les espaces de convergence et de consensus, mais aussi renforce la confiance et le respect mutuel pour que triomphe l’intérêt général sur les considérations partisanes et particularistes.

M. Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemnine a souligné que le Président de la République n’a pas seulement orienté vers l’organisation de cette consultation, mais il a été aussi son parrain avant d’ajouter qu’il était déterminé à l’adoption de tout ce qui peut élargir la base représentative, la transparence du scrutin et l’efficacité du fonctionnement des différents organes représentatifs.

Le ministre a également affirmé que les résultats de cette consultation constituent des acquis nationaux très importants dont les avantages profitent aux divers aspects des systèmes représentatifs et électoraux.

Il a noté que ces résultats sont atteints grâce au patronage du Président de la République ainsi qu’au sérieux, à la sincérité, à la détermination et à l’ouverture dont ont fait preuve les présidents et représentants des partis politiques.

M. Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemnine a noté que les résultats de cette consultation qui vont permettre d’élargir et de diversifier la base de la représentation, de renforcer la représentation des jeunes, de soutenir l’équité entre les sexes, d’assurer les opportunités d’une meilleure représentation des personne en situation d’handicaps et autres acquis sont autant d’avantages qui n’ont besoin de démonstration.

Le ministre a aussi indiqué qu’il est honoré d’annoncer aux colonies mauritaniennes à l’étranger l’instruction du Président de la République visant à prendre toutes les mesures qui permettent, à partir des élections de 2023, de limiter les candidatures aux sièges de députés qui leur seront réservés à leurs membres, ajoutant que ce sont eux qui voteront sur leurs candidats dans leurs circonscriptions électorales.

“Ainsi, le Président de la République a corrigé une déviation représentative qui a duré plusieurs années et a rendu à nos colonies à l’étranger leur droit constitutionnel de choisir, parmi leurs membres, qui les représentent au pouvoir législatif, dans l’accomplissement du droit et dans la réalisation de sa promesse de lutter contre l’injustice, l’iniquité et diverses formes de discrimination négatives”, a-t-il dit.

M. Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemnine a affirmé que la responsabilité des prochaines élections exige de tous les Mauritaniens de rester en contact permanent et en consultation continue.

“Nous devons avoir toujours à l’esprit que cette consultation et ses résultats pour organiser, ensemble, des élections transparentes, qui reflètent en pratique les exigences des résultats de cette consultation afin de corriger, d’élargir la base de représentation, de développer notre système électoral et de renforcer notre système démocratique”, a conclu le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation. ami