logo-tahalil

Le ministre de l’Éducation nationale : Une politique de réforme est mise en œuvre qui met l’accent sur divers aspects liés à l’enseignant

L’Assemblée nationale a consacré la séance publique qu’elle a tenue, jeudi, présidée par le premier vice-président de l’Assemblée, M. Ahamdi Ould Hammadi, aux réponses de M. le ministre de l’Education nationale et de la Réforme du Système éducatif , porte-parole du gouvernement, M. Mohamed Melaynine Ould Eyih, à une question orale qui lui a été adressée par le député Mohamed Ould Mohamed Mbareck, sur les conditions de vie des enseignants en Mauritanie et les raisons qui les ont poussés à s’engager dans des grèves permanentes.

Au cours de sa présentation du contenu de la question, M. le député a indiqué que l’enseignant joue un rôle fondamental et pivot dans le processus éducatif et représente la pierre angulaire de toute réforme destinée à réussir, soulignant la nécessité d’améliorer les conditions de vie de l’enseignant.

Le député a demandé des éclaircissements sur les mesures prises par le secteur afin d’augmenter les salaires des enseignants, et de résoudre les différents problèmes auxquels ils sont confrontés.

M. Mohamed Ould Mohamed Mbareck a également interrogé M. le ministre sur les mesures prises pour régler une fois pour toutes le problème des prestataires de services éducatifs et sur les mécanismes utilisés pour les intégrer à la Fonction publique.

Le ministre de l’Education nationale et de la Réforme du Système éducatif, porte-parole du gouvernement, a indiqué que la part du département de l’augmentation que le budget de l’Etat a dernièrement connue s’est élevée à 61 milliards MRO, notant que ce budget est consacré à l’augmentation des salaires des enseignants, et à d’autres volets se répercutant sur leurs conditions de vie.

Il a souligné que la prime de craie, qui était de 30000 MRO pour chacun des neuf mois d’étude, est maintenant devenue 45000 MRO par mois pendant tous les mois de l’année, notant que les allocations pour cette prime sont passées de 800 millions à 4 milliards MRO.

Il a indiqué que le nombre d’enseignants a augmenté de 6000 au cours des trois dernières années et que des concours internes ont été ouverts pour promouvoir le personnel du corps enseignant, notant que le ministère a élaboré un plan d’intégration progressive dans la fonction publique des 4000 prestataires de services.

Il a ajouté que le système de formation continue et d’encadrement a connu une amélioration ces dernières années grâce à la réforme des écoles normales et à l’identification de leurs besoins, notant que le plan de formation, qui a bénéficié jusqu’à présent à 3000 enseignants, pourra être augmenté dans les années à venir.

Il a souligné que ces efforts s’inscrivent dans le cadre de la réforme du système éducatif et de la valorisation du métier d’enseignant, notant que Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, tient à la mise en œuvre ses engagements dans ce domaine, à travers une politique globale qui aborde tous les aspects de la vie de l’enseignant en tant qu’élément principal, à travers les infrastructures, le recrutement, la formation, la gestion et la motivation. ami