logo-tahalil

Décret présidentiel graciant certains prisonniers définitivement condamnés dans des affaires terroristes

Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a rendu public, vendredi, un décret graciant certains prisonniers définitivement condamnés dans des affaires terroristes, après avoir annoncé le repentir ainsi que la révision et l’abandon des idées d’extrémisme et de violence.

Dans un communiqué qu’elle a publié vendredi après-midi et dont l’Agence Mauritanienne d’Information en a reçu copie, la Présidence de la République a annoncé que cette amnistie s’inscrit dans le cadre de l’approche nationale de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, qui s’articule autour d’axes dont le dialogue et la discussion pour corriger les idées et les concepts, et afin de créer des alternatives et des solutions appropriées pour réhabiliter les prisonniers impliqués dans des affaires de terrorisme.

Voici le texte intégral de ce communiqué :

« Dans le cadre de l’approche nationale de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, qui repose sur des axes qui incluent le dialogue et la discussion pour corriger les idées et les concepts, et afin de créer des alternatives et des solutions appropriées pour réhabiliter les détenus impliqués dans des affaires de terrorisme,

Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a rendu un décret graciant certains prisonniers définitivement condamnés dans des affaires terroristes.

Huit prisonniers ont bénéficié de cette amnistie et ont déclaré leur repentir, revu leurs idées et abandonné l’adoption d’idées extrémistes et violentes, et cela a été documenté par un comité d’oulémas érudits.

Cette porte restera ouverte à quiconque abandonne sincèrement les idées de violence et d’extrémisme ». ami