logo-tahalil

Concertation avec la jeunesse mauritanienne en préparation du Sommet mondial sur la transformation de l’éducation

Le ministre de l’Éducation nationale et de la Réforme du système éducatif, M. Mohamed Melainine Ould Eyih, a présidé jeudi, au Palais des Congrès de Nouakchott, l’ouverture d’une journée de concertation avec la jeunesse mauritanienne.

Cette journée est organisée par le ministère en coopération avec le système des Nations Unies, en préparation du Sommet mondial sur la transformation de l’éducation.

La rencontre vise à écouter les points de vue des jeunes en faveur de l’éducation et des mesures qui lui sont proposées, et à partager la vision générale pour le secteur afin de contribuer à le faire décoller.

Le ministre a souligné, dans une allocution pour la circonstance, que cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, qui fait de l’éducation une priorité absolue, et se traduit par la politique du gouvernement de Son Excellence le Premier ministre Mohamed Ould Bilal Messoud.

Il a souligné que ce sommet nécessite un processus de préparation global qui répond aux priorités des États membres, soutenu par le Secrétariat général des Nations Unies et tous les acteurs du domaine de l’éducation.

M. Mohamed Melainine Ould Eyih a déclaré que la Mauritanie a organisé un vaste processus de concertation auquel toutes les parties ont participé, et a abouti à un livre blanc sur l’école intitulé “L’école que nous voulons” qui décrit la vision et les valeurs que les Mauritaniens souhaitent pour l’enseignant, fait état de la promotion de la diversité culturelle, de la numérisation et de l’ouverture à l’autre, pour parvenir à l’atteinte des objectifs fixés. Il a ajouté que le sommet permettra à la Mauritanie d’offrir un espace d’échange entre les différents groupes de jeunes et les acteurs du secteur de l’éducation pour exprimer leurs intérêts, mettre en évidence leurs priorités et proposer des solutions qui serviront de base au sommet de New York, au cours duquel les ministres de l’éducation participeront.

Le ministre a remercié les organismes des Nations Unies, en particulier l’UNICEF, pour sa disponibilité constante et son important soutien financier et technique à notre système éducatif.

De son côté, le porte-parole du Coordonnateur résident des programmes des Nations Unies en Mauritanie, M. Cheikh Fall, a exprimé sa joie de participer à cette journée de concertation avec la jeunesse mauritanienne en préparation du Sommet mondial sur la transformation de l’éducation, notant que la Mauritanie est l’un des les pays africains à majorité jeune, où le pourcentage de jeunes de moins de 25 ans, soit 60% de la population totale, ce qui en fait un pilier essentiel pour assurer l’agenda commun de développement durable.

Il a souligné que les Nations Unies ont fixé un ensemble d’objectifs de développement qui mettront en évidence le potentiel et les ambitions des jeunes en tant qu’acteur clé du développement et en tant que cible pour celui-ci, ajoutant que l’éducation est un droit pour chaque être humain. C’est pourquoi le secrétaire général de l’ONU invite les responsables du monde entier à un sommet sur cette question dans la période du 16 au 17 du mois prochain à New York.

L’ouverture de cette journée s’est déroulée en présence des ministres de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement, M. Khattar Ould Cheibani, de l’Action Sociale, de l’Enfance et de la Famille, Mme Savia Mint N’Tehah, du wali de Nouakchott- Ouest, M. Abderrahmane Ould El Hacen, plusieurs représentants des départements ministériels et un délégué de l’UNICEF. AMI