Travaux controversés à la Mosquée Al AQSA: l’Ambassadeur de Palestine organise une conférence de presse   
20/02/2007

Son Excellence Louey Issa Ambassadeur de l’Etat de Palestine en Mauritanie a organisé le jeudi dernier une conférence de presse sur les travaux controversés que mènent Israël sous l’esplanade des Mosquées à Jérusalem ainsi que sur les risques que de tels travaux comportent pour le troisième lieu saint pour des milliards de musulmans de par le monde.Ces travaux, qui ont débuté le 6 février, ont provoqué une énorme émotion dans tout le monde musulman, et plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement ont demandé que cessent ces travaux considérés comme une violation du troisième lieu saint de l’Islam.



Les travaux entamés en 2004 visent à trouver des vestiges judaïques sous la sainte Mosquée et constituent un danger pour elle dans la mesure où des spécialistes n’excluent pas l’éventualité de l’effondrement de la Mosquée Al Aqsa. «Al Aqsa est en danger ! Al Aqsa a besoin de vous !» a lancé SE Louey Issa à l’adresse des journalistes venus à la conférence de presse. L’Ambassadeur de Palestine a exhorté les musulmans à intervenir pour sauver la mosquée Al Aqsa dont les fondations sont menacées par les travaux de démolition effectuées par les autorités coloniales israéliennes. Le choix des autorités israéliennes de mettre en oeuvre le projet, planifié il y a trois ans, au moment de l’escalade des combats entre le Hamas et le Fatah n’est pas fortuite. Lorsque les Palestiniens étaient occupés par des regrettables différends internes, les Israéliens en ont profité pour mettre leur plan à exécution Sur un autre plan, il est à noter que malgré une soi-disante décision du maire de Jérusalem, Uri Lupolianski en date du 11 février, de suspendre la construction d’une nouvelle rampe d’accès à la porte des Maghrébins, les bulldozers israéliens ont continué à travailler sans cesse tout au long de la semaine dernière. Le projet israélien vise dans un premier temps à dégager la terre et certaines constructions du coté de la porte de Maghrébins et de la place du Bouraq, avant d’y substituer une rampe pour contrôler l’accès à la mosquée d’Al Aqsa évidement pour confisquer les terres, changer la physionomie du terrain, et plaire à des organisations juives extrémistes..

Les archéologues israéliens dissimulent les vestiges musulmans
Un archéologue israélien a révélé qu’une pièce ressemblant à une salle de prière musulmane avait été découverte sur le site de l’esplanade des mosquées il y a trois ans. L’office des biens religieux musulmans (Waqf), qui n’en avait pas été informé jusque là, a dénoncé l’attitude de l’Autorité israélienne des antiquités. "En 2004, une petite pièce a été découverte sous le site qui contenait une alcôve surmontée d’un dôme, une sorte de niche de prière musulmane, orientée au sud", écrit l’archéologue Yuval Baruch dans un article publié sur le site Internet de l’Autorité des antiquités avant le début des travaux actuels. ""Certains avancent que ce sont les restes d’une salle de prière qui faisait partie d’une madrasa (école coranique)". Pourquoi alors ne pas en avoir informé le Waqf plus tôt, s’ est interrogé Adnan Husseini, président de l’office des biens religieux musulmans? "Nous n’avons rien appris de cela", a-t-il déploré. "Ils cachent constamment des choses". "C’est ainsi qu’ils agissent", a commenté Amos Gil d’Ir Amim, une association israélienne qui milite pour la coexistence des différentes communautés à Jérusalem. "Ils ne veulent pas trouver tous les vestiges, mais seulement les vestiges judaïques". Yuval Baruch a expliqué que l’Autorité des antiquités avait décidé de ne pas révéler l’existence de la petite pièce plus tôt car les archéologues avaient besoin de temps pour établir à quel usage elle avait servi. Mauvaise foi, quand tu nous tiens !

                                            Avis aux lecteurs:
Contribuez à alléger les souffrances du Peuple palestinien en versant vos contributions et dons au compte 36761/ Chinguitty Bank, Nouakchott Mauritanie.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs