La Chine développe des moyens de guerre informatique, estime un rapport américain   
23/10/2009

La Chine est en train de développer ses capacités de guerre informatique avec des moyens sophistiqués de collecte des données américaines sensibles, et des possibilités de frappes ciblées à distance, estime un rapport indépendant. Le rapport diffusé jeudi 22 octobre  par une commission consultative du Congrès suggère qu’il existe des liens entre les hackers chinois et le gouvernement de Pékin, sans pouvoir le démontrer clairement.



La commission prend l’exemple d’une attaque coordonnée il y a quelques années contre une société américaine, qui paraissait venir de Chine, et était comparable à d’autres raids de hackers rattachables à ce pays. La société attaquée a pu constater pendant plusieurs jours que des données de son réseau étaient captées et envoyées vers une multitude d’ordinateurs, tant aux Etats-Unis qu’à l’étranger. Les pirates visaient un type de données bien précis. Une attaque aussi fine suppose une expertise informatique poussée. Le protocole Internet (IP) d’une adresse localisée en Chine a été utilisée à plusieurs reprises pendant cet épisode. L’étude de la commission de sécurité économique USA-Chine estime que mener des cyberattaques aussi sophistiquées est impossible si les pirates ne disposent pas de l’appui d’un Etat. Et Pékin parait donner la priorité à ce type de guerre informatique pour gagner de futurs conflits, en perturbant les moyens informatiques du Pentagone, les moyens de communication américains, et en modifiant des données cryptées. L’Armée populaire de libération a des unités de ce type, d’après le département d’Etat américain. AP


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs