Accrochage entre l’armée et des rebelles en Casamance   
22/10/2009

Un accrochage entre des soldats sénégalais et des éléments armés supposés appartenir à des groupes séparatistes du mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) a eu lieu, jeudi près de la ville de Ziguinchour, chef lieu de la Casamance (sud du Sénégal), sans faire de victimes. Un responsable de la Direction des relations publiques de l’armée sénégalaise (Dirpa) a fait état d’un échange de tirs qu’il a qualifié de "harcèlement" de la part des séparatistes.



"Une position de l’armée sénégalaise a été ciblée par les tirs d’hommes armés. La riposte des soldats a été immédiate et les assaillants ont été repoussés", indique-t-on de même source. Le 2 octobre courant, six soldats sénégalais ont été tués dans une embuscade contre un véhicule de l’armée au département de Séhdiou (Casamance). L’attaque, qui a également fait trois blessés dans les rangs de l’armée, a visé un camion de transport des troupes non loin de la frontière avec la Guinée Bissau. C’était la première attaque meurtrière attribuée aux séparatistes du MFDC depuis les accords de paix conclus en 2004. Auparavant, les hostilités ont repris avec de légers accrochages entre les deux camps durant les mois d’août et septembre derniers près de Ziguinchour. Depuis la signature, en décembre 2004, d’un "accord général de paix" entre le gouvernement et le MFDC, les hostilités ont pratiquement cessé sur l’ensemble du territoire de la Casamance. Réagissant au sujet de la reprise de la violence en Casamance, le président Wade avait déclaré récemment son "attachement à la poursuite des efforts pour la paix dans cette région du Sénégal". "Je poursuivrai, a-t-il promis, les efforts de paix, car ils nous ont permis de faire des pas décisifs si bien que l’on avait tendance à croire que nous étions installés définitivement dans la paix, n’eussent été ces attaques sporadiques", avait-t-il assuré. "Certaines franges minoritaires entendent attirer l’attention sur elles. De toute façon, je poursuivrai les efforts pour une paix définitive avec le MFDC", avait précisé le chef de l’Etat sénégalais.

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs