Création d’une unité mixte de recherche franco-africaine   
18/01/2009

Le centre national de la recherche scientifique (CNRS) en France a annoncé le 16 janvier la création de la première unité mixte de recherche avec trois pays d’Afrique de l’ouest, le Sénégal, le Mali et le Burkina faso, centrée sur les transformations de l’environnement.



Intitulée "Environnement, santé, société", cette unité "permettra de développer un projet interdisciplinaire" en sciences humaines et sociales, de la santé et de l’environnement, qui s’intéressera aux conséquences sanitaires et sociales des changements du milieu naturel, selon un communiqué du CNRS.
Ses chercheurs s’intéresseront aussi aux migrations et à la démographie.
La convention de création de cette nouvelle unité a été signée pour une durée de quatre ans à Paris par les présidents des universités de Dakar et de Bamako, le délégué général du centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST) de Ouagadougou et la présidente du CNRS.
La direction franco-africaine de l’unité de recherche sera d’abord installée à Dakar, puis se déplacera à Ouagadougou et Bamako. En France, l’unité sera installée à Marseille (sud).


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs