Les putschistes guinéens lâchent du lest   
04/01/2009

Le secrétaire d’Etat français à la Coopération Alain Joyandet a quitté la Guinée dimanche 4 janvier  après s’être vu promettre par la junte, au pouvoir depuis le 23 décembre, que la période de transition du pouvoir militaire serait la "plus courte possible".



"J’ai pu obtenir des nouvelles autorités guinéennes que la période de transition sera la plus courte possible, que les militaires et le gouvernement provisoire de transition ne se présenteront pas à ces élections, et qu’ils s’en iront dès la fin de la transition", a indiqué le secrétaire d’Etat avant de quitter Conakry. Le ministre a rencontré dimanche successivement cinq responsables de partis politiques, de la société civile et des syndicats. Samedi, il avait rencontré le président de la junte et chef de l’Etat, le capitaine Moussa Dadis Camara, le Premier ministre Kabiné Komara ainsi que des membres du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD, junte). Le ministre français est le premier responsable occidental à se rendre en Guinée depuis le coup d’Etat du 23 décembre dernier, souhaitant faire passer le message de la France et de la communauté internationale quant à l’organisation rapide d’élections démocratiques dans le pays. "Cette transition ne doit pas dépasser la fin de l’année 2009", a-t-il estimé avant d’espérer l’organisation d’élections législatives et présidentielles.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs