TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ

Incorrect verification code.
Facebook
Réactions tièdes à l’annonce de la date des élections par la CENI   
03/03/2013

L’Agence mauritanienne de d’information (AMI-gouvernementale ) a supprimé le 1 mars de son site web le communiqué de la CENI publié la veille . La TVM (Télé publique) qui avait diffusé le communiqué dans son journal de 20 heures ne l’a pas rediffusé.



Et les principaux acteurs politiques ont réagi de manière tiède  au communiqué de la CENI. La COD (opposition dite radicale) a par la voix de son président Ahmed Ould Sidi Baba déclaré qu’elle n’était pas concernée par le communiqué de la CENI. Le RFD a déclaré  qu’il n’est pas partant pour des élections dont la transparence n’est pas garantie :
La CAP (coalition de l’opposition dialoguiste) a exprimé elle aussi des réserves. L’UPR (parti au pouvoir) s’est limité à dire que la CENI ne va épargner aucun effort pour parfaire les conditions des prochaines élections. De la langue de bois en somme. Il ya lieu de préciser que les élections demeurent d’abord tributaires des contingences techniques : recensement biométrique et  recensement général des populations entamé cette semaine,   ainsi que  l’absence d’un consensus politique sur l’actuelle CENI où l’opposition dite radicale n’y est pas représentée. En fait, c’est la CENI qui constitue aujourd’hui une pomme de discorde et non la  «crise politique» ou le fameux gouvernement d’union nationale voulu dit-on,  pour organiser les futures élections. Mais c’est la CENI qui organise les élections,  non ! Alors pourquoi ne pas revoir sa composition pour la rendre plus crédible  et engager une nouvelle dynamique politique ?


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2014 Tous droits reservés