TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Lettre au président Mohamed Ould Abdelaziz   
28/02/2013

Les attaques dont vous faites l’objet de la part de certains milieux politico- affairistes et des medias à leur solde m’amène à exprimer mon indignation et à vous manifester toute ma solidarité. Cette campagne pernicieuse doit vous pousser à persévérer...



..sur la voie que vous êtes tracée en aout 2005 quand vous avez sauvé  la Mauritanie de l’infamie et de la gabegie.
Nous vous connaissons  depuis des décennies!
Vous avez toujours été un  père de famille honorable, un officier modèle, un homme pieux, sociable et modeste.Nous   prêtons  donc peu d’intérêt aux calomnies distillées par des individus réputés pour leur malhonnêteté  ou  par des medias  peshmergas  qui vous encensaient hier  et s’en prennent à vous aujourd’hui parce que votre rigueur a  touché  leurs commanditaires.
Ce sont surtout les trafiquants qui vous accusent de couvrir un quelconque trafic .  Ils prennent les devants  car ils sentent qu’avec vous,  nul n’est au dessus de la loi  et que vous  les atteindrez un jour. Ceux qui vous accusent d’affairisme et étendent cette accusation à vos enfants,   n’auront fait qu’exprimer une profonde haine à base de calomnies en place des preuves. 
Les As de l’affairisme, ce sont eux!  Ils  ont amassé  des milliards avec la surfacturation  ou grâce aux dépôts des établissements publics avec lesquels ils achetaient des bons de Trésor qu’ils se faisaient rembourser en quelques jours moyennant un gain de plusieurs milliards. C’est vous M. le président qui avait mis terme à ce pompage odieux  en faisant envoyer le gros  des fonds publics au Trésor et en fixant  le  taux de rémunération à  2% au lieu de 14% .
Avec  cette mesure vous vous étiez attirés l’hostilité de ceux qui ramassaient l’argent à la pelle et l’utilisaient pour s’acheter des présidents,  des ministres, des directeurs et des journalistes. 


Monsieur le Président
Vous avez stoppé  la saignée, et protégé l’argent public pour l’orienter vers  des équipements médicaux,  des centrales électriques, des réseaux d’eau, des routes   et des avions civils et militaires.  
Dieu est témoin que  vous n’êtes pas un président qui vend ou qu’on achète!
Vous êtes le premier président mauritanien qui aura réussi à marquer  les esprits à changer les perceptions  à inculquer un rapide changement de mentalités et à avoir le courage de toucher  les intouchables.
Vous avez donné un sens à la citoyenneté au patriotisme et à la justice . Grace à  vous le règlement du passif humanitaire a franchi des pas de géant. Avec vous des esclavagistes furent  écroués pour la première fois dans l’histoire du pays.   Ce n’est pas pour rien que que vous bénéficiez depuis toujours d’un soutien extraordinaire de la part des jeunes, des pauvres  et des groupes marginalisés  dont vous avez hissé la représentativité et la visibilité au sommet  de l’Etat et dans tous ses rouages.

Monsieur le Président
Vous avez dit après le changement du 6 aout 2008 que nous sommes un pays riche,  miné par la gabegie mais capable d’évoluer sans l’aide de l’étranger si nous préservions nos ressources.
Ceux qui vous avez pris pour un rêveur en son restés pour leurs frais. Vous avez vite démontré aux  politiciens et autres académiciens  qui se prennent pour des messies , qu’ils ne vous arrivent pas à la cheville.  
En trois ans, vous avez fait pour ce pays ce qu’il n’a pas vu en 50 ans.
Aujourd’hui vous êtes à la tête d’une Mauritanie qui a un milliard de dollars de réserves,  la meilleure armée de l’Afrique de l’ouest, qui est en train de devenir exportateur d’électricité, qui cultive le sucre et le blé   et qui subventionne les denrées alimentaires au profit des plus démunis.


Monsieur le Président
Grace à vous le pays parachève un recensement biométrique au top des dernières technologies,   se dote de l’un des plus grands aéroports de la sous région  et densifie de jour en jour son infrastructure. 
Grace à vous Monsieur le Président les facultés, écoles professionnelles et- instituts se sont multipliés  par 10 augurant du renforcement du plateau national des ressources humaines compétentes et utiles.
   .

Monsieur le Président
Ne prêtez donc pas attention aux calomniateurs ! ils veulent vous détourner et freiner le développement du pays  parce qu’ils s’intéressent uniquement à celui de leurs  propres poches.
Ne prêtez pas non plus attention aux gesticulations des partis  de la coordination de l’opposition vous demandant  de partir dans un mimétisme qui en dit long sur leur incurie.
Ces partis ont refusé de prendre la locomotive du dialogue lancé en 2011 et qui a abouti à un accord politique  qui fera de notre démocratie un modèle en Afrique de l’ouest.


Monsieur le Président
Ce n’est pas votre faute si nous avons des hommes d’affaires des plus véreux du monde,  une opposition des  plus bêtes d’Afrique et des medias frappés de banalité et de vénalité. Continuez votre laborieuse marche !  Le peuple est avec vous. Il a massivement voté pour  vous en 2009  et il est revenu  vous plébisciter  le 24 novembre 2012  à votre retour de France.
Que Dieu vous préserve  pour ce pays qui a tant besoin de vous face aux coyotes  et autres vautours, qui lui rodent autour !
 Sidi Abdoullah O. Medalla

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Commentaires
sidabmed
sidabmedallah@yahoo.fr
2013-03-01 10:52:01

Hassene
La verité te touche parceque tu preferes le denigrement et le mensonge.je ne cherche pas de promotion à 70 ans, ALLAH m’a deja donné une longue vie:

hassene
lemausemagui@gmail.com
2013-02-28 12:23:26

monsieur sidi abdoullah o/medalla : vous dites que vous l’avez connu depuis des décennies que DIEU tout puissant vous pardonne mais je voudrais t’annoncer cette excellente nouvelle ne vous évanouissez pas : votre nomination est au bout des lèvres .nous prions ALLAH INAHOU SAMIOUNE MOUJIBE de diminuer de votre éspèce afin que la Mauritanie puisse avancée A BIENTOT

Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2014 Tous droits reservés