TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ

Incorrect verification code.
Facebook
Début des travaux de la commission mixte mauritano-sénégalaise   
12/02/2013

Les travaux de la 11eme session de la commission mixte de coopération mauritano-sénégalaise ont débuté, lundi, à Nouakchott, sous la présidence conjointe du ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Hamadi Ould Hamadi et de son homologue sénégalais, M. Mankeur N’Diaye.



Au cours de deux jours, les experts des deux pays examineront le niveau d’exécution des recommandations du comité de suivi prises pendant la dernière session, en vue de prendre les dispositions nécessaires pour donner un élan nouveau à cette coopération mauritano-sénégalaise.
Dans une allocution prononcée à cette occasion, le ministre des affaires affaires étrangères et de la coopération a rappelé les solides rapports qui lient les deux Etats, soulignant que la Mauritanie et le Sénégal sont " deux pays frères unis par l’histoire, la géographie, la sociologie et la religion, autant que par les excellentes relations d’amitié et de coopération, si heureusement entretenues par les deux Etats depuis leur indépendance", a-t-il précisé.
Et d’ajouter à ce propos : "Nos deux pays qui ont une destinée commune, conjuguent leurs efforts en vue de mettre en oeuvre une coopération dynamique au plan bilatéral, tout en coordonnant, au plan multilatéral, leurs actions au sein des organisations sous-régionales, continentales et internationales".
Il a souligné également que les rencontres au sein des sessions de la grande commission mixte et du comité de suivi constituent des cadres privilégiés pour procéder à l’évaluation des différents dossiers de la coopération bilatérale et pour identifier les domaines susceptibles de la développer davantage.
Evoquant les présentes assises, Ould Hamadi a fait part de sa certitude que les décisions qui seront prises " ouvriront de nouvelles perspectives dans le sens du raffermissement de nos excellentes relations de bon voisinage, de fraternité et d’amitié, en application des sages directives de leurs excellences les Présidents Mohamed Ould Abdel Aziz et Macky Sall, invariablement renouvelées à chacune de leurs fréquentes rencontres, dont la toute dernière s’étant tenue, on s’en souvient, le 6 février courant, en marge du sommet de l’OCI au Caire", a-t-il dit.
Prenant à son tour la parole, le ministre sénégalais des affaires étrangères a magnifié l’excellence des relations personnelles qui existent entre les deux dirigeants des deux pays "qui ne cessent d’oeuvrer, de concert, pour la consolidation des liens privilégiés qui unissent, si heureusement, les peuples mauritanien et sénégalais", a-t-il dit, rappelant, dans ce cadre, la visite officielle effectuée en Mauritanie les 16 et 17 septembre dernier par le président Macky Sall, visite qui a permis, a-t-il précisé, " de tracer les voies de la relance de l’axe Dakar- Nouakchott".
A propos des présentes assises, M. Mankeur N’Diaye a indiqué qu’elles constituent sans aucun doute le cadre idéal pour concrétiser le voeu ardent des hautes autorités de nos pays d’imprimer un nouvel élan à nos relations bilatérales", soulignant qu’une attention particulière doit être accordée aux domaines structurants, fondamentalement les relations qui préoccupent les deux peuples à savoir la pêche, l’agriculture, l’élevage, le transport routier, l’énergie et la libre circulation des personnes et des biens ainsi qu’aux infrastructures.
Le ministre sénégalais a exhorté dans cette même allocution, les secteurs privés des deux pays à organiser le forum des affaires alternativement dans l’un et l’autre pays, conformément aux recommandations de la 10ème session de la grande commission mixte tenue en août 2010 à Dakar.
La cérémonie de lancement des travaux de la 11eme session de la commission mixte de coopération mauritano-sénégalaise s’est déroulée en présence des ministres des pêches et de l’économie maritime des deux pays ainsi que des ambassadeurs des deux Etats à Nouakchott et à Dakar.(AMI)

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2014 Tous droits reservés