TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Dégueulasse !   
07/02/2009

Bien niais celui-là qui cogite sur une discipline probable des masses populaires de notre cher pays. Est-ce donc vrai  que chez nous, le peuple se plaît à se à se f…de tout et surtout de la chose publique ? Vous me diriez : «T’as qu’à zieuter du côté où tu crèches et tu seras bien servi !»  C’est tout de même agaçant de constater dans un pays où comme l’a si bien  écrit un confrère pisse-copie, tout le monde compte d’une façon ou d’une autre sur l’Etat, que l’on en vienne à n’avoir aucun égard sur les biens de ce même Etat.



C’est comme si pour certains dégrader un bien collectif a quelque chose de valorisant. Sinon comment comprendre que les populations poussent cette pratique au risque de voir le boomerang revenir leur pèter la gueule. Passe que certains ont depuis longtemps adopté la fraude sur les branchements électriques de la SOMELEC. Tant pis  si d’autres payent nos consommations car la société elle, elle n’en a que faire. Il faut bien que quelqu’un passe à la caisse. Des incendies ? Des courts-circuits ? .Ils s’en tapent tant que les flammes ne ravagent que la bicoque du voisin, on n’en a que cirer. Ça, les gars, c’est nous !  Ouais ! La dernière branche sur laquelle nous sommes assis et qu’il ont commencé à scier ce sont les gros tuyaux du projet Aftout Essaheli qui devraient d’ici peut brancher la ville de Nouakchott à l’eau du fleuve Sénégal au niveau de Rosso et étancher enfin nos vielles soifs et nous débarrasser de toute la crasse que nous traînons des années durant. En effet, depuis quelques semaines, les ingénieurs du projet oeuvrent à la pose de la tuyauterie de la capitale. De gros engins travaillent depuis ce temps du dernier poste kilométrique aux encablures du quartier de Bagdad. Si certains ont  remarqué au vu du diamètre énorme de ces tuyaux un abri de fortune pour échapper aux rayons solaires comme ces riverains de la gare routière de Rosso, d’autres  en ont simplement fait des toilettes à l’air libre. Si ce n’était que l’œuvre d’enfants on comprendrait. Encore que…mais, il s’agit de personnes majeures et vaccinées qui s’adonnent à cette pratique innommable. Ça n’est pas dégueulasse ça ?
 Biri N’Diaye


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés