Facebook
Crise politique mauritanienne: Une fondation qatarie engage une mediation    
29/10/2008

Mohamed Aoujar,  un haut responsable de la Fondation Arabe pour la Démocratie (FAD), présidée par l’épouse de l’Emir du Qatar, a été autorisé mardi 28 octobre dans la  soirée à rendre visite au président mauritanien renversé par un putsch le 6 août et enfermé dans une villa à Nouakchott.



M. Aoujar avait également été reçu dans la matinée du mardi par le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, meneur du coup d’Etat et chef de la junte au pouvoir depuis lors, ainsi que des représentants des camps pro-putsch et anti-putsch.
L’émissaire de la FAD  a affirmé qu’il ferait un rapport de sa mission en Mauritanie à l’Etat du Qatar. La FAD  est présidée par Cheikha Mozah Bint Nasser Al-Misnad, épouse de l’Emir du Qatar, et se propose de promouvoir la démocratie dans le monde arabe.
M. Aoujar a déclaré à l’Agence Mauritanienne d’Information  que sa délégation "ne ménagerait aucun effort pour que les démarches de la fondation soient couronnées par un dialogue entre mauritaniens permettant de parvenir à des solutions appropriée (...)".
"Nous avons visité le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi, nous avons trouvé qu’il se portait bien et nous avons longuement parlé avec lui", a déclaré M. Aoujar  qui n’a pas voulu  donner d’autres précisions.
"Nous avons écouté toutes les parties: parlement, partis politiques, société civile et organisations des droits de l’homme", a affirmé M. Aoujar, qui a indiqué : "Nous avons exprimé la volonté de la Fondation de rapprocher les différents points de vue et d’oeuvrer pour aider la démocratie mauritanienne à préserver son rayonnement et dépasser la situation actuelle dans le cadre d’un consensus auquel adhèrent toutes les composantes du champ politique mauritanien".
M. Aoujar a, en outre, précisé que l’action de la Fondation "procède de sa détermination à voir triompher les valeurs démocratiques et de l’intérêt particulier qu’elle accorde, ainsi que tous les pays arabes, à la démocratie". "Nous sommes optimistes, eu égard à la volonté manifestée par les différentes parties de s’entendre et de dépasser tous les problèmes", a-t-il noté, avant de souligner que la délégation de la Fondation "ne ménagera aucun effort pour que ses démarches soient couronnées par l’instauration d’un dialogue inter-mauritanien permettant, grâce à la sagesse du peuple mauritanien, de parvenir à des solutions appropriées et de dépasser la situation actuelle".


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés