Facebook
Les mauritaniens manifestent massivement à Nouakchott contre la haine et la discorde   
09/01/2019

Une gigantesque marche citoyenne vient de démarrer du centre ville de Nouakchott, en présence et sous les auspices du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, pour exprimer à ...



 voix vive une position unifiée contre toutes les formes de discrimination et contre tout ce qui portera atteinte à la cohésion de notre peuple et à la solidarité de ses composantes.

 Cette imposante marche vers laquelle d’affluent des masses populaires venant des différents quartiers de la capitale pour rallier les courants politiques et toutes les autres composantes du peuple mauritanien, indépendamment de leurs appartenances ou orientations politiques, emprunte actuellement l’avenue Abdel Nacer.

 Ces populations sont venues unanimement pour faire barrage aux auteurs des discours de la haine et de la division et témoigner leur attachement à la préservation de l’unité nationale et la cohésion sociale, d’une part, et de défendre les valeurs de la tolérance et de la cohabitation pacifique dans un climat apaisé de paix et de sécurité, comportements ayant caractérisé notre peuple au fil des siècles

 Les participants à la a marche, qui sera clôturée par un meeting dans l’enceinte de l’ancien l’aéroport de Nouakchott, ont scandé à des slogans appelant à l’unité nationale: « Ensemble contre le racisme et les racistes », « Non aux discours de haine », « non aux prêcheurs et artisans de la discorde », « oui pour une Mauritanie prospère, solidaire et unifiée», « Non à la haine et à l’extrémisme ».

La marche s’est déroulée en présence du Premier ministre, Monsieur Mohamed Salem Ould Béchir, du président de l’Assemblée Nationale, du ministre d’Etat chargé de mission à la Présidence de la République, du ministre secrétaire général de la Présidence de la République et des membres du gouvernement ainsi les walis et élus de Nouakchott et les représentants des partis politiques, syndicats et organisations de la société civile.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés