Facebook
Les bailleurs de fonds vont mobiliser plus deux milliards d’euros pour financer le G5 Sahel   
08/12/2018

Le G5 Sahel bénéficiera d’un financement de plus de deux milliards d’euros, de la part de ses bailleurs de fonds et partenaires financiers, pour mettre en place ses projets de développement.



Annoncé dans le cadre de la conférence de coordination qui s’est tenue le jeudi 6 décembre 2018, à Nouakchott, en Mauritanie, le nouveau portefeuille de financement devrait permettre de démarrer le programme d’investissements prioritaires de l’organisation, qui s’étale sur la période 2019-2021.

Celui-ci vise à booster le développement des cinq pays de la région, en mettant en œuvre une quarantaine de projets répartis sur plusieurs axes à savoir : la défense et la sécurité, la gouvernance, les infrastructures, la résilience et le développement humain.

Ainsi, près de 400 millions d’euros de financement seront décaissés par les Pays-Bas, sur les quatre prochaines années, pour développer des projets d’assainissement, de développement humain et économique. Près de 187,5 millions d’euros devraient être décaissés par l’Allemagne, avec 25 millions d’euros pour le développement du programme d’urgence du Sahel.

L’Italie, quant à elle, a annoncé un financement d’environ 30 millions d’euros tandis que la Norvège et le Danemark ont annoncé respectivement 60 millions d’euros (prévu pour 2019), et 22 millions d’euros (pour les trois prochaines années).

« Ce niveau d’engagement témoigne de la qualité de la coopération entre les Etats membres du G5 Sahel et les partenaires », a, à cet effet, indiqué Maman Sidikou, Secrétaire permanent du G5 Sahel, lors de la lecture du communiqué final de la conférence.

Les secteurs de l’éducation, de l’agriculture résiliente, de la lutte contre le changement climatique et de la gouvernance devraient, entre autres, monopoliser les investissements annoncés, dans les 5 pays de l’organisation.

Notons que près de 100 millions d’euros devraient être décaissés par l’Arabie saoudite, dont 50 millions pour l’opérationnalisation de la force G5 Sahel.

S’ajoutant aux plus de 250 millions d’euros qui ont déjà été mobilisés par les Etats eux-mêmes avec l’appui d’autres partenaires, ce financement permet donc d’atteindre un montant total de 2,4 milliards d’euros, soit plus de 125% du financement total initialement requis.

Notons qu’un mécanisme de suivi des financements a été annoncé par le président nigérien, Mahamadou Issoufou, qui en a profité pour exhorter les partenaires à « concrétiser leurs promesses », le plus tôt possible, afin de venir en aide aux populations vulnérables du Sahel.  


(Agence Ecofin) - Moutiou Adjibi Nourou, envoyé spécial


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés