Facebook
La Fondation Ben Boya et Vision Care traitent des centaines de malades atteints par la cécité   
07/10/2018
Sous la supervision de sa Directrice exécutive en Mauritanie, la Fondation Ben Boya de bienfaisance poursuit,  en collaboration avec l’organisation américaine Vision Care, pour le quatrième jour consécutif, au niveau de l’Hôpital militaire à Nouakchott,  le traitement de cas de malades atteints de cécité.



Elle a ainsi procédé à des dizaines d’opérations chirurgicales,  effectué des centaines de consultations médicales et distribué gratuitement des médicaments.
Ces opérations conduites par plusieurs médecins et spécialistes profitent  à de nombreux citoyens mauritaniens issus des différentes moughataas de la capitale mauritanienne Nouakchott et de certaines villes de l’intérieur du pays.
La Fondation Ben Boya de bienfaisance apporte depuis plusieurs années diverses prestations dans les domaines de la santé, de l’enseignement, du développement et du secours et ceci dans le but d’alléger sensiblement la souffrance des nécessiteux et des pauvres.
Des sources de la Fondation ont révélé l’existence d’importants projets que qu’elle envisage d’exécuter pour venir en aide aux couches vulnérables, de façon particulière et pour contribuer aux efforts nationaux de développement, de façon générale.
Il importe de rappeler que la Fondation Ben Boya est active dans plusieurs pays du monde et avait contribué par le passé à l’attrait en Mauritanie d’un projet d’énergie renouvelable qui satisfait aujourd’hui une partie des besoins d’électricité de la capitale mauritanienne et ceci dans le but de réduire la pression des coût de l’électricité sur les consommateurs à faibles revenus.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés