Facebook
Ouverture d’un atelier de formation dans le domaine de la lutte contre le trafic des êtres humains   
07/08/2018

Les travaux d’un atelier de formation au profit de 25 acteurs intervenant dans le domaine de la lutte contre le trafic des êtres humains et contres tous les actes conduisant aux travaux forcés ont démarré lundi dernier à Nouakchott.



 Cet atelier est organisé par le ministère de la fonction publique, du travail et de la modernisation de l’administration en collaboration avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

 A cette occasion, le secrétaire général du ministère de la fonction publique, du travail et de la modernisation de l’administration, M. Ahmed Ould Mohamed Mahmoud Ould Déh, a indiqué que l’organisation de cet atelier de formation revêt une grande importance car il va permettre à plusieurs acteurs intervenant dans le domaine de la lutte contre le trafic des êtres humains de prendre connaissance avec les lois et règlements élaborés dans le cadre de la lutte contre ce phénomène.

 Il a ajouté que le département sur instructions du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a inséré dans sa stratégie des volets qui accordent un intérêt particulier aux droits de l’homme et à la lutte contre toutes les formes de trafic des êtres humains, à travers le renforcement du cadre juridique et institutionnel dans ce domaine.

 Il a souligné que les thèmes des travaux de l’atelier englobent un grand nombre des préoccupations de la communauté internationale notamment des États de la sous-région ouest-africaine dont les peuples souffrent des effets négatives de la migration clandestine et de ses conséquences.

 Il a précisé que le partenariat avec l’Union européenne a permis de mettre en œuvre le projet d’appui à la libre circulation et de la migration en Afrique initié par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest.

 La cérémonie d’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence du conseiller du ministère de l’emploi, de la formation professionnelle et des technologies de l’information et de la communication, secrétaire général par intérim, M. Mohamed Ahmed Ould Abderrahmane.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés