Facebook
Démarrage d’un colloque scientifique sur les risques de l’extrémisme violent sur les jeunes   
11/07/2018

Les travaux d’un colloque scientifique sur les risques de l’extrémisme violent sur les jeunes, organisé conjointement par le projet prévention des conflits et promotion du dialogue interculturel et ...



... groupement d’intérêt scientifique, sur le thème : jeunesse et extrémisme violent ont débuté mardi à Nouakchott.

 L’agenda de la rencontre, de deux jours, prévoit des conférences présentées des érudits et chercheurs sur des thèmes différents, tels que : le mahadra ne forme pas des extrémistes, le vivre ensemble et le travail commun entre les franges de la société mauritanienne : défis et perspectives, l’innovation religieuse et son incidence sur la jeunesse, le système éducatif et son rôle dans la lutte contre l’extrémisme chez les jeunes et la femme mauritanienne et la lutte contre l’extrémisme dans les lieux publics.

 Ouvrant la rencontre, le secrétaire général du Ministère de la Jeunesse, M. Mohamed Ould Vall Abdi, a précisé que le colloque revêt une importance toute particulière pour son département, au regard des sujets qui seront traités par les érudits et professeurs et qui mettent en relief les risques de l’extrémisme sur les jeunes qui sont la pierre angulaire dans l’œuvre de construction et l’épanouissement des pays.

 Il a ajouté que le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, était à l’avant-garde de ceux qui ont su les conséquences désastreuses du phénomène de l’extrémisme violent et la nécessité d’immuniser les jeunes contre toutes ses formes par l’adoption de mécanismes préventifs efficaces et l’organisation des débats entre les jeunes repentis.

’’Pour parvenir à une solution à caractère régional concertée en matière de lutte le terrorisme, l’extrémisme et le crime transfrontalier, la Mauritanie était à l’origine de la création de G5 Sahel. La Mauritanie, réputée pour son action dans la vulgarisation de l’Islam sur le Continent africain est appelée aujourd’hui à éclairer les fidèles dans notre région sur l’Islam, centriste, modéré, juste et ouvert sur l’autre’’, a conclu le ministre.

 Pour sa part, l’Imam Hamden Ould Tah, représentant du groupement d’intérêt scientifique (GIS), a mis en exergue le rôle que joue l’Islam dans l’éclairage de l’opinion internationale et la vulgarisation des valeurs de la paix, de la justice, de la tolérance, de l’amour et de la fraternité au sein des peuples de par le monde.

 Quant au représentant de la délégation de l’UE à Nouakchott, M. Sierge Mart, il a indiqué que l’extrémisme violent est devenu un fléau mondial dont la lutte devra s’effectuer au niveau régional et international.

 Il a ajouté que la Mauritanie constitue un exemple à suivre dans la lutte contre le terrorisme, l’extrémisme et le crime transfrontalier.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés