Facebook
Ankara: Investiture du président turc   
09/07/2018

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a prêté serment aujourd’hui devant la Grande Assemblée nationale de Turquie à Ankara. Le président turc a par la suite visité le tombeau du fondateur de la République de Turquie Mustafa Kemal Ataturk.



 Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a participé à cette cérémonie, aux côtés de 21 chefs d’état, 28 premiers ministres et présidents des parlements, six secrétaires généraux d’organisations internationales et des représentants des factions turques.

 Après la cérémonie d’investiture, le président turc a organisé un dîner en l’honneur de ses invités.

 En prêtant serment en tant que premier président du pays, la Turquie entre dans la phase du nouveau système présidentiel.

 Le président turc a remporté un second mandat lors des élections présidentielles qui ont été considérées comme un tournant dans la vie politique de la Turquie, car M. Recep Tayyip Erdogan a obtenu environ 52,7% de l’électorat turc, avec un taux de participation d’environ 87%, selon l’agence de presse turque ’Anatolie’.

En conséquence, Erdogan a été mandaté par le peuple turc pour changer le système politique dans le pays pour la première fois depuis que la République turque a été fondée par Mustafa Kemal Ataturk il y a plus de 90 ans vers le système présidentiel.*

 Les électeurs turcs ont voté, en avril 2017, des amendements comprenant la suppression du poste de Premier ministre, la nomination de hauts fonctionnaires (ministres, vice-présidents) par le Président, qui a désormais le droit d’intervenir dans le système juridique du pays et d’imposer l’état d’urgence.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés