Facebook
Nouadhibou: Atelier de formation sur l’autonomisation politique et économique des jeunes   
08/07/2018

La capitale économique a abrité samedi le lancement d’un atelier de formation sur l’autonomisation politique et économique des jeunes organisé par le Haut conseil de la jeunesse en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).



 Cet atelier de trois jours, qui vise à renforcer les capacités des jeunes dans les domaines politique et économique, profite à 35 jeunes garçons et filles des wilaya du Guidimagha ; de l’Assaba ; du Trarza ; de Dakhlet Nouadhibou et des 3 wilaya de Nouakchott.

 Les participants suivront des exposés centrés sur la place qu’occupent les jeunes dans l’action économique et politique.

 Le wali mouçaid de Dakhlet NOuadhibou, M. Mohamed Mahmoud Ould Moustapha a, dans un mot pour la circonstance, relevé l’intérêt que le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz accorde au champ politique et économique soulignant que la dernière décennie a connu un bond en avant qualitatif en ce qui concerne l’implication de la jeunesse.

 Le président du comité d’insertion, d’autonomisation, des jeunes et de formation professionnelle au sein du Haut Conseil de la jeunesse, M. Lemrabott Issa Baba, a abordé l’attention dont jouissent les jeunes de la part du Chef de l’Etat, réaffirmant qu’elle a permis à cette frange d’occuper une place de choix en matière politique et de développement et d’être un partenaire essentiel dans le développement du pays.

 Le président du comité a dit que cette session de formation va contribuer à renforcer la place des jeunes dans le développement et dans le processus de prise de décision.

 La responsable de l’insertion du genre au PNUD, Mme Lalla Aicha Mint Cheikh, a de son côté, abordé le rôle joué par son institution dans l’acquisition de compétences par les jeunes et leur juste implication dans la vie active et dans la société.

 L’ouverture de la session de formation s’est déroulée en présence du hakem de la moughataa de Nouadhibou et du maire adjoint de sa commune.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés