Facebook
G5 Sahel: les Etats-Unis opposent leur véto à un financement direct de l'ONU   
25/05/2018

Les Etats-Unis ont rejeté mercredi, une proposition du secrétaire général de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), Antonio Guterres, visant à mettre en place un financement direct de l’organisation pour la force G5 Sahel. C’est ce qu’a indiqué la chaîne d’information ...



 ... allemande Deutsche Welle, sur son site.

Selon les informations révélées, la proposition du premier responsable de l’ONU, visait à assurer un financement direct de la force, afin de lui permettre de se sevrer des dons des pays membres et partenaires, dont elle dépend jusqu’à présent. Ceci devait lui permettre de boucler un peu plus rapidement un budget d’opérationnalisation qui tarde à être mis en place pour le démarrage effectif des activités de la nouvelle force.

Dans le sillage de la position de l’administration Trump vis-à-vis de la force G5 sahel, la coordinatrice politique américaine Amy Tachco a déclaré au conseil de sécurité, que les USA rejetaient par principe tout mandat ou financement direct de l’ONU pour la force.

Mobilisant 5 pays et environ 5 000 soldats, la force G5 Sahel destinée entre autres à combattre les djihadistes et les trafiquants d’êtres humains dans la zone, souffre encore d’un manque de financement afin d’équiper ses troupes et mettre en place la logistique nécessaire pour une intervention efficace.

Depuis sa création, les pays donateurs se sont engagés à hauteur de 500 millions $. Un financement qui se fait toujours attendre.

 
 

(Agence Ecofin)


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés