TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Rabat: Conférence Ministérielle Africaine sur la Migration   
09/01/2018

La ministre déléguée auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération chargée des affaires magrébines, africaines et des mauritaniens de l’étranger, Mme. Khadijetou Mbareck Fall a affirmé que la Mauritanie a mis en place depuis 2011 une stratégie nationale pour la ...



 ... gestion des migrations, selon une approche participative qui suggère l’intégration des dimensions développementales de la migration, l’encadrement de ses différents phénomènes, et la protection des migrants dans des situations vulnérables.

 La ministre a ajouté dans un mot prononcé devant la Conférence Ministérielle Africaine sur la Migration qui se tient actuellement à Rabat, Royaume du Maroc, que notre pays a ratifié les principales conventions internationales sur la migration et partage avec ses frères dans l’espace africain, l’intérêt commun de la nécessité d’une participation active au dialogue international lancé par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) sur cette question.

 Voici l’intégralité du discours de Madame la Ministre :

« SEM le Ministre et cher frère, Nasser Bourita,

 SEM Mamadi Touré, Ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger, Président du Conseil Exécutif de l’UA,

 SEM Moussa Faki Mahamat , Président de la Commission de l’UA ,

 SEM SwuingLacywilliam, Directeur Général de l’OIM ;

 Excellences, Messieurs les Ministres et Chers collègues,

 Mesdames et Messieurs ;

 La migration sera l’un des défis majeurs pour notre monde au cours des prochaines années. La mobilité humaine n’a jamais été aussi importante que de nos jours.

 C’est dans ce contexte, que notre réunion ministérielle vise à harmoniser notre vision pour un agenda africain sur la migration en mettant en avant-garde des questions cruciales comme le partage de responsabilité, le respect des droits humains, la migration et le développement, la lutte contre la migration clandestine, à travers la création et la viabilisation de voies de migrations régulières et la facilitation de la circulation de nos citoyens africains, toute catégories confondues.

 Mesdames et Messieurs

 Mon Gouvernement est particulièrement reconnaissant au Maroc d’avoir organisé cette rencontre de dialogue qui témoignede l’engagement constant de l’Union Africaine pour la recherche de réponses idoines aux questions de la migration. Je voudrais aussi, saisir cette occasion pour exprimer notre pleine satisfaction du niveau excellent des relations de coopération entre l’OIM et mon pays.

 La Mauritanie partage la vision selon laquelle aucun gouvernement, quelque soient les moyens mis en œuvre, ne peut à lui tout seul gérer efficacement la migration dans toute l’étendue de sa complexité et, que, seule la coopération internationale et les partenariats avec toutes les parties prenantes, y compris les organisations internationales, la société civile, les communautés locales, permettra de faire face efficacement à la gouvernance de la migration.Cette prise de conscience est désormais largement partagée.

 C’est ce niveau de prise de conscience que traduisent les ODD en consacrant des cibles globales à la question de la migration.

 L’un des aspects délicats de la gestion de la migration est celui du traitement des vulnérabilités inhérentes à la condition des migrants et en particulier chez les femmes et les enfants,dans un contexte marqué par la prédominance du spectre sécuritaire et, tout cela en lien avec les engagements forts de la Communauté internationale en faveur de la protection de la sécurité, de la dignité ainsi que les droits de l’homme et les libertés fondamentales de tous les migrants, indépendamment de leur statut migratoire, tels que reflétés dans la Déclaration de New York du 19 septembre 2016.

 Cet embarras est perceptible dans la manière dont sont accueillies femmes et enfants fuyant les zones de conflit affectées par les mouvements terroristes. Le recours odieux à l’utilisation des femmes et enfants kamikazes a induit une méfiance qui complique la prise en charge de ces catégories vulnérables.

 Excellences, Mesdames et Messieurs,

 Je m’en vais sans tarder partager rapidement avec un aperçu sur l’expérience de mon pays dansle domaine de la migration et du traitement des vulnérabilités.

 La Mauritanie a ratifié les principaux instruments internationaux se rapportant aux migrations, y compris les conventions de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), les principaux instruments relatifs aux droits de l’homme et, depuis 2007, la Convention internationale sur la protection de tous les travailleurs migrants et les membres de leurs familles. La Mauritanie est également partie prenante à plusieurs textes de l’UA traitant de la migration et, elle a signé un nombre important de conventions bilatérales en la matière.

 L’analyse des flux migratoires vers mon pays au cours deux dernières décennies fait apparaître une migration traditionnelle en provenance des pays limitrophes, caractérisée par des liens culturels, religieux et linguistiques similaires; Il s’agit d’une migration des populations fuyant les zones conflits. Un autre flux concerne une migration de transit vers l’Europe via l’Afrique du nord et les îles des Canaries. La position géographique de mon pays fait que cette migration de transit prédomine les autres flux et de ce fait,elle a constituéun défi important au cours des dernières années .Je dois mentionner que ce flux de transit est en passe de se transformer en flux de résidence.

 Mesdames et Messieurs

 S’agissant de la migration de transit à partir de nos côtes, nous pouvons affirmer que ce flux est aujourd’hui totalement maîtrisé, notamment par une surveillance accrue des frontières en général et maritimes en particulier, associée à la généralisation de l’enregistrement biométrique des personnes qui séjournent en Mauritanie. L’efficacité du dispositif de surveillance mis en place à Nouadhibou a ainsi mis les migrants à l’abri de la violence généralisée commise par les bandes criminelles, les réseaux de traite et de trafic.

 La prise en charge de ce reflux massif de migrants en transit pour l’Europe bloqué en Mauritanie a constitué pour nous un défi humanitaire sans précédent; Mais aussi une opportunité pour mon pays, qui n’était pas suffisamment préparé à la gestion de masse de ce phénomène multidimensionnel, pour mettre à jour son dispositif institutionnel et règlementaire. Là aussi, j’aimerais saluer le travail d’accompagnement de l’OIM aux côtés d’autres partenaires techniques et financiers.

 Excellences, Mesdames et Messieurs

 Pour faire face à cette situation et répondre aux défis nouveaux des flux migratoires, il était nécessaire de mettre en place une stratégie intégrée couvrant tous les champs et toutes les manifestations du phénomène.

 C’est ainsi que les Autorité nationales ont défini et mis en œuvre une Stratégie Nationale de Gestion de la Migration pour doter les instances gouvernementales de toute l’expertise thématique ou sectorielle.

 Alors que la Migration était jusque-là perçue au travers de son strict volet sécuritaire, la stratégie nationale de la migration, élaborée suivant une approche résolument participative, propose un rééquilibrage des actions au profit des dimensions migration et développement, amélioration des connaissances et de l’encadrement des phénomènes migratoires et protection des populations migrantes en situation de précarité.

 Cette stratégie migratoire s’inscrit dans le cadre de la politique générale du gouvernement. Le Comité National de Gestion de la Migration qui est en charge de la mise en œuvre de cette stratégie est présidé par SEM le Premier Ministre.

 D’une manière générale, la stratégie nationale de la migration s’articule autour de la lutte contre la migration illégale notamment par la mise en place d’un état civil fiable par la généralisation de la biométrie, le contrôle efficace des frontières et de la promotion de la liberté de mouvement pour les migrants.

 Cette stratégie est également ouverte à la coopération et à la constitution de partenariats, car la Mauritanie entend continuer à coopérer étroitement avec tous les partenaires engagés au service de cette cause .

 Mesdames et Messieurs,

 Pour faire face aux défis de lavulnérabilité des migrants, la Mauritanie en coopération avec des organisations internationales spécialisées comme le HCDH, l’OIM, le HCR, le CICR…, a considérablement renforcé le volet humanitaire autant que la dimension droits humains afin que lorsque un migrant en situation irrégulière est retenu, il puisse être pris en charge tout en bénéficiant de tous ses droits humains. Dans ce cadre une campagne de sensibilisation et de vulgarisation des conventions internationales pertinentes a été menée auprès des forces de sécurité. La commission nationale indépendante des droits de l’homme et, plus récemment le mécanisme national de prévention de la torture institué en 2016, effectuent des visites aux migrants retenus afin de s’assurer que les conditions de rétention sont conformes au respect des normes des droits de l’Homme en vigueur en la matière.

 Mesdames et Messieurs

 La diaspora mauritanienne,repartie dans différentes régions du monde a connu au gré des situations de rupture de la paix, des moments de vulnérabilité accrue. Le Gouvernement en coopération avec les autorités des pays de résidence et suivant les circonstances l’OIM, ou d’autres organisations humanitaires que nous remercions, a pu organiser avec un certain succès des opérations de rapatriement d’urgence dans la dignité.

 Mon département organise des visites de prise de contact auprès des Mauritaniens de l’étranger pour s’enquérir de leur situation et de leurs conditions dans le souci de veiller à la protection de leurs biens et intérêts. Nous avons récemment créé un Centre des Opérations d’Urgence à l’écoute des communautés mauritaniennes à l’Etranger, opérant 24/24 et 7/7 pour venir en aide aux personnes qui seraient en situation de détresse.

 Il est important de souligner que tout ce travail de gestion de la diaspora n’aurait jamais été possible sans le travail d’identification et l’enregistrement biométrique des communautés expatriées, qui permet désormais à tous les mauritaniens de l’étrangerde participer pleinement aux consultations électorales. D’une manière générale, le Gouvernement promeut et soutient toutes les dynamiques de développement créées par la migration dans une approche double : promouvoir la participation de notre diaspora au processus de développement du pays et, conduire les initiatives nécessaires pour assurer une pleine insertion des mauritaniens de l’étranger dans leur pays de résidence.

 Pour terminer mon propos, j’aimerais souligner que la gestion efficiente de la migration restera insuffisante tant que toutes les parties prenantes notamment les gouvernements ne s’engagent pas franchement et concrètement en faveur du respect des droits de l’homme des migrants conformément à leurs engagements internationaux en la matière. Je souhaite à ce niveau synthétiser en formulant les propositions suivantes :

• Renforcer la coopération internationale en matière migratoire en perspective de l’adoption du « Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières » en 2018.

• Continuer le dialogue au niveau régional et international pour développer et améliorer des réponses globales, régionales et nationales pour aider les pays exposés à renforcer leurs capacités de gestion des migrations.

• Aider les gouvernements à promouvoir des politiques publiques en matière de migration qui prennent en compte tous les aspects liés à cephénomène.

• Encourager la société civile à s’impliquer davantage dans la prise en charge sociale des migrants et en particulier des femmes et des enfants, en augmentant l’appui technique, financier et institutionnel en sa faveur à travers des actions de coopération multilatérales.

 Je vous remercie de votre aimable attention ».







AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés