TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
SNES - SIPES: Communiqué conjoint   
07/12/2017

Mardi 5 Décembre 2017, le siège central de la Confédération nationale des travailleurs de Mauritanie (CNTM) à Nouakchott sud a abrité une rencontre entre les dirigeants du Syndicat national de l’enseignement secondaire (SNES) et du Syndicat indépendant des professeurs de ...



 ... l’enseignement secondaire (SIPES). Les deux parties ont examiné la situation générale de l’éducation et les difficultés dans lesquelles se débattent les enseignants d’une manière générale dans notre pays et ceux de l’enseignement secondaire en particulier. Une situation qui se dégrade jour après jour, accompagnée des innombrables écueils auxquels font face les syndicats.

Suite à cette rencontre qui a duré deux heures, les dirigeants des deux syndicats ont convenu de ce qui suit:

1. Les conditions matérielles et professionnelles des enseignants sont aujourd’hui très mauvaises et demandent l’unité d’action de tous les syndicats de l’éducation pour provoquer un mouvement rapide et efficace à même de les améliorer ;

2. La nécessité de poursuivre les contacts en vue d’une coordination et une coopération dans un avenir proche entre les deux syndicats ;

3. Lancer une campagne pour sensibiliser et mobiliser les membres des 2 syndicats en vue d’une action syndicale commune.

4. Inviter les professeurs d’une manière générale à plus d’unité et plus de luttes dans un cadre unique et unifié afin de satisfaire les revendications et de protéger les acquis.

Nouakchott, le 06/12/2017

- Sidi Idoumou Boudide pour le SNES.

- Ahmed Mahmoud Beidah pour le SIPES.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés