TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Communiqué du conseil des ministres   
02/11/2017

Le Conseil des Ministres s’est réuni le Jeudi 2 novembre 2017 sous la présidence de son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République. Le Conseil a examiné et approuvé les deux Projets de lois suivants : -Projet de loi de Finances ...



 ... Initiale, Budget de l’Etat pour l’année 2018.

Le Budget Général de l’Etat s’équilibre en recettes et en dépenses à une enveloppe de 518,4 Milliards d’ouguiya, enregistrant ainsi une hausse de 31,1 Milliards d’UM en valeur absolue et 6,4 % en valeur relative comparativement à la loi de finances rectificative 2017 (487,3 Milliards d’UM). Par rapport à la loi de finances initiale 2017, il enregistre une progression de 57 Milliards en valeur absolue et 12,3 % en valeur relative.

-Projet de loi relative à la Formation Technique et Professionnelle.

Ce projet de loi est l’expression d’une ambition politique pour une formation technique et professionnelle moderne pouvant constituer un véritable levier pour l’emploi et l’insertion professionnelle dans notre pays.

Le Conseil a également examiné et adopté le Projet de décret d’application de certaines dispositions de la loi 2005-020 du 30 janvier 2005 relative à la maîtrise d’ouvrage publique et aux conditions dans lesquelles elle peut être déléguée.

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, a présenté une communication relative à la situation internationale.

Le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation a présenté une communication relative à la situation intérieure.

Le Ministre de l’Economie et des Finances a présenté les deux communications suivantes :

-Communication relative au classement de notre pays dans le rapport Doing Business 2018.

Le rapport Doing Business 2018 de la Banque Mondiale, publié le 31 octobre 2017, classe la Mauritanie à la 150ème place , soit un gain de 10 places par rapport à l’année dernière et de 26 depuis le rapport de 2015.

-Communication relative à la réforme budgétaire des entités publiques autonomes.

Cette réforme permettra d’atteindre, entre autres, les objectifs suivants:

-l’intégration des finances publiques à travers l’exécution de toutes les dépenses de l’Etat et à terme toutes les recettes à travers une chaîne unique ;

-la mise en cohérence des cycles budgétaires de toutes les entités de l’Etat et

-l’amélioration du processus de préparation budgétaire par l’évaluation exacte de la masse salariale, de la subvention et par la budgétisation des recettes propres.





ami


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés