TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Santé: Validation du guide de surveillance et de lutte contre la mortalité maternelle et néonatale   
24/10/2017

Les travaux d’un atelier de validation du guide de surveillance et de lutte contre la mortalité maternelle et néonatale sur toute l’étendue du territoire nationale, organisés pendant 5 jours, par le ministère de la santé, en collaboration avec les partenaires, ont été ...



 ... ouverts lundi à Nouakchott.

 Le secrétaire général du ministère de la santé, M. Ahmed Ould Dié, a souligné à cette occasion, l’intérêt mondial et plus particulièrement de la zone Afrique, accordé à la mortalité maternelle et néonatale, rappelant les taux de mortalité toujours élevés en Mauritanie, avec 582/100.000 naissances vivantes et de 29/1000 enfants nés.

 Il a exprimé le regret, en dépit des efforts du département, de la non atteinte des objectifs 4 et 5, des OMD santé, relatifs à la mortalité maternelle et infantile, rappelant l’engagement pris par la Mauritanie, d’améliorer la santé de la mère et de l’enfant, des adolescents et des jeunes, à travers la mise en œuvre du plan Mayoto, en plus d’autres engagements pris au cours de la réunion des ministres africains de la santé, organisée en 2014 par l’Union Africaine et l’OMS.

« Il est nécessaire d’enregistrer tous les décès et d’identifier leurs causes, afin de les limiter, à travers une intervention plus efficace », a-t-il ajouté, mettant en exergue, la mise en place du gouvernement, à travers le département et sur orientation de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, d’un programme de surveillance et de lutte contre la mortalité maternelle et néonatale, à travers l’arrêté ministériel n ° 1134, en date de juillet 2015, portant obligation de signaler ces décès, en plus de la révision, avec les partenaires au développement, du guide national de surveillance intégrée de lutte contre les maladies.

« Une commission nationale et d’autres ouvertes au niveau de neuf wilayas, de surveillance de la mortalité maternelle et néonatale, formées dans le domaine ont été créées », a-t-il précisé, soulignant la généralisation, très prochainement de ces commissions au reste du pays.

 Le représentant de l’OMS en Mauritanie a rappelé dans son intervention les taux élevés de la mortalité infantile en Afrique pour les catégories d’âge 0-5 ans, de 542/100.000 naissances et pour la Mauritanie, de 582/100.000 naissances vivantes, selon les statistiques de 2013.

 Il a renouvelé également l’appui de l’organisation et des partenaires aux efforts de la Mauritanie dans la mise en œuvre d’un plan d’action national et des recommandations nationales de la stratégie relative à la surveillance et à la lutte contre la mortalité maternelle et néonatale (2017-2019)

 Les directeurs régionaux et les médecins en chef des centres de santé ainsi que des sages-femmes ont participé aux travaux de cet atelier, ouverts en présence de la secrétaire générale du ministère du commerce, de l’industrie et du tourisme et du secrétaire général du ministère des relations avec le parlement et la société civile.





AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés