TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Les professeurs de la faculté de médecine toujours en grève   
09/10/2017

Des professeurs de la faculté de médecine ont annoncé lundi la poursuite de leur mouvement de grève entamé en septembre dernier jusqu’à la satisfaction de leurs doléances. Ce mouvement de grève dirigé par le syndicat mauritanien des professeurs et chercheurs dans le domaine ...



 ... de la santé est destiné à faire pression sur l’administration pour l’application de l’arrêté d’intégration ou l’obtention d’un document qui confirmerait officiellement son application effective dans des délais fixés.

Dans un communiqué de presse distribué à l’issue d’une assemblée générale tenue dans les locaux de la faculté de médecine, le syndicat réaffirme que ce mouvement de grève concerne l’ensemble des domaines de la responsabilité des professeurs, qu’il s’agisse de l’enseignement, la préparation des examens ou encore leurs corrections.

Le communiqué ajoute que la majorité des professeurs membres du syndicat, soit 37 professeurs, soutiennent le mouvement.

Les professeurs avaient informé dans les délais, en août dernier, de leur intention d’aller en grève en septembre, un avis qui n’avait pas été pris en considération, ce qui les a amenés à entamer et à poursuivre leur mouvement de grève.

Ce mouvement a affecté le fonctionnement de la faculté de médecine, l’unique dans le pays.

Les épreuves des sessions complémentaires n’ont toujours pas été corrigées et les cours n’ont pas commencé, et le corps professoral maintient son mouvement de grève jusqu’à satisfaction de leurs doléances, selon le syndicat.



 


 


 
Sahara Medias


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés