TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
La forte baisse des réserves de change de la CEMAC menace le FCFA (FMI)   
08/08/2017

Selon le FMI, la Cemac a perdu 6 milliards de dollars de réserves de change en 2016. Le chef de mission du Fonds monétaire international au Gabon, Alex Segura-Ubiergo, a jeté un pavé dans la mare quant à une possible dévaluation du Franc CFA, lors de la conférence de presse...



 ... donnée à l’issue de la semaine de travail qu’il a eue avec les autorités et la société civile. 

«Il faut augmenter les recettes d’exportation pour sécuriser les réserves» a-t-il fait savoir selon des propos rapportés par le quotidien pro-gouvernemental "L’Union". «Car, il faut endiguer et régler définitivement l’érosion des réserves de change des pays de l’espace communautaire, qui souffrent tous ou presque, de la crise pétrolière qui secoue les Etats producteurs, si on veut éviter une dévaluation de la monnaie».

Aussi, relève-t-il, les fonds affectés aux pays de la Cemac dans le cadre des programmes négociés avec le FMI, doivent-ils «partiellement et impérativement servir à la reconstitution des avoirs extérieurs nets» dont l’érosion manifeste aurait pu «déboucher sur un ajustement monétaire aux conséquences négatives».

«En 2016, les pays de la Cemac perdaient près de 500 millions de dollars de réserves de change par mois», a fait savoir Mr Segura. Une information conforme à celle fournie par la Banque Centrale, qui dans son rapport annuel 2016, a indiqué une baisse des réserves de l’ordre de 5,7 milliards $ en comparaison au niveau de 2015. Mais le rythme de dégradation de ces réserves à reculé, toujours selon le FMI. Pour les premiers mois de 2017, ces pertes ne représentent plus que 100 millions de dollars par mois.






(Agence Ecofin)


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2014 Tous droits reservés