TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Démarrage d'un séminaire sur la lutte contre la gabegie   
15/03/2017

Les travaux d’un séminaire sur la lutte contre la gabegie, organisé sous le haut patronage du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, ont débuté, mercredi à Nouakchott. La cérémonie d’ouverture de la rencontre qui est...



 ...organisée par le ministère de l’Intérieur et de la décentralisation et l’Université Nayef arabe pour les sciences sécuritaires, a été supervisée par le Premier ministre, M. Yahya Ould Hademine.

 Le séminaire vise à montrer la gravité de la gabegie et ses effets négatifs sur la sécurité arabe et à profiter de la législation pénale islamique et des lois arabes et internationale dans la lutte contre la gabegie et le renforcement des capacités des organismes de la justice pénale et des institutions de la société civile et le secteur publique dans cette lutte.

 Le séminaire auquel participent des représentants des ministères de l’Intérieur, de la justice, de l’économie et des finances, des organismes de la lutte contre la gabegie et des organisations de la société civile dans les pays arabes porte sur le cadre théorique de la lutte contre la gabegie dans la législation islamique et les lois arabes et internationales.

 Il est axé aussi sur le rôle des organismes de la justice pénale dans la lutte contre la gabegie, sur les institutions concernées, les contraintes, les stratégies et les expériences arabes et internationales dans cette lutte.

 Le ministre de la Justice, ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation par intérim, Maître Brahim Ould Daddah, a, à cette occasion, souligné que la gabegie constitue un danger énorme pour la stabilité et la sécurité des sociétés car elle sape leurs institutions économiques, leurs systèmes financières et leurs structures politiques.

 Il a par la suite ajouté que la gabegie est également l’une des images du crime organisé, du crime économique et du blanchiment d’argent, en particulier.

 Le ministre de la Justice a par la suite expliqué que la gabegie n’est plus une affaire interne mais elle est devenue un phénomène qui touche toutes les sociétés et les systèmes économiques tant au niveau régional qu’au niveau international.

 Il a ensuite souligné que la Mauritanie a pris conscience du danger de ce phénomène et a décidé, sous la direction de Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République, de l’éradiquer dans le cadre d’un programme intégré et multidimensionnel.

 Le ministre a enfin loué l’organisation de ce séminaire, qui ouvre la voie à l’élaboration des éléments essentiels d’une stratégie arabe inclusive dans ce sens, indiquant que son organisation en Mauritanie vise à unir les efforts dans un cadre de coordination qui renforce les mécanismes de l’action arabe commune.

 Pour sa part Dr Jamaan Rachid Benraghouch, président de l’Université Nayef des Sciences Sécuritaires a souligné que cette université vise, à travers cette activité, à renforcer le caractère inclusif de son approche.

 Il a par la suite expliqué que cette approche vise à enraciner les notions sécuritaires permettant de renforcer la performance des agents de sécurité arabes, à promouvoir la prise de conscience de la responsabilité sociale du citoyen arabe et à développer le sens de sécurité chez lui pour mettre en place une coopération entre les composantes dans le but de construire un bouclier fortifié devant la criminalité et l’abus des ressources des patries.

 Il a enfin remercié le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz et le gouvernement mauritanien qui a mis en place tous les moyens nécessaires à la réussite de ce séminaire.

 Dr Mohamed Abdallahi Ould Mohameden El Chinguitti, doyen de la Faculté de la Justice Pénale à l’Université Nayef, a, quant à lui, indiqué que la gabegie, en toutes ses formes, est une menace sérieuse à l’existence des nations et des civilisations.

 Il a ensuite souligné que à l’Université Nayef des Sciences Sécuritaires, représentée par la Faculté de la Justice Pénale, consciente du danger de la gabegie pour la sécurité et dans le but de s’acquitter de sa mission scientifique, a procédé à l’organisation de ce séminaire.

 Il a enfin remercié les autorités mauritaniennes pour la parfaite organisation de cet événement.

 Pour sa part, M. Cheikhani Ould Mohamed Saleh, a, au nom des sortants de cette université, loué l’appui qu’elle n’a cessé de fournir à la Mauritanie dans le domaine de la formation du staff sécuritaire, de la promotion et du renforcement de la sécurité.

 La cérémonie de démarrage s’est déroulée en présence d’un certain nombre des membres du gouvernement, du corps diplomatique, du wali de Nouakchott ouest, de la présidente de la communauté urbaine de Nouakchott et des autorités administratives et sécuritaires dans la Moughataa de Tevragh Zeina.


  





AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2014 Tous droits reservés