Facebook
Gamou annuel des Casamançais : L’érudit casamançais appelle les musulmans à pratiquer un islam de paix et de tolérance   
17/02/2016

La 4ème édition du Gamou annuel des ressortissants casamançais en Mauritanie a été organisée le 12 février dernier à Nouakchott en présence d’El Hadj Fansou Bodian, imam ratibe de Bignona (Casamance) en compagnie d’une dizaine d’imams. Plusieurs fidèles de ...



... l’islam pour la plupart des talibés de l’érudit casamançais, ont pris part à cette manifestation religieuse qu’organisent chaque année les ressortissants de l’union Kajamoor (entente) des Casamançais de Mauritanie.
Ils étaient des centaines de pèlerins, venus des villes du Sénégal, notamment de Bignona, Dakar, Kolda, Thiès, Kaolack, Richard Toll … répondre à l’appel des musulmans Casamançais établis en Mauritanie. Cet évènement, organisé sous le haut parrainage de l’ambassadeur du Sénégal en Mauritanie, SEM Mamadou Tall et du Dr Oumar Sy de la pharmacie qui porte son nom, revêt un double caractère. Un caractère religieux et un caractère social voire culturel en ce sens que le Gamou a favorisé la retrouvaille et l’échange culturel.
Sur le plan religieux, les ressortissants du Sud Sénégal réunis en association ont encore montré qu’au-delà de la recherche du bien-être en Mauritanie, qu’ils sont de véritables musulmans pratiquants. C’est d’ailleurs la recommandation du marabout El Hadj Fansou Bodian, qui, comme beaucoup de guides religieux sénégalais, a fait son passage dans les années 50 en Mauritanie où il a achevé le Rissala sous l’encadrement de l’éminent Chérif Mouhamed Al Hafedh Ben Harech Allawi Aidara de Boutilimit. L’imam El Hadj Fansou Bodian n’a pas manqué l’occasion de rappeler à tous les fidèles musulmans les enseignements du Coran notamment ses compatriotes casamançais et plus particulièrement ceux qui sont encore dans les instituts islamiques, les daaras ou encore les mahadras mauritaniennes. « L’islam est une religion de paix, de pardon, d’abnégation, de solidarité et non de violence » a-t-il martelé devant des milliers de fidèles.
Louant le travail de l’ambassade du Sénégal qui se rapproche toujours des Sénégalais, il a saisi cette importante occasion pour remercier les autorités mauritaniennes avec à leur tête, le Chef de l’Etat Mohamed Ould Abdel Aziz et le peuple mauritanien pour les facilités et les tolérances accordées à ses concitoyens dans l’exercice de leurs métiers mais surtout dans l’organisation de cette manifestation religieuse. « Des dispositions ont été prises depuis la frontière pour faciliter le passage des convois venus de toutes les contrées du Sénégal. Ce dont je me réjouis à plus d’un titre » a-t-il laissé entendre. Même son de cloche au niveau des autorités locales de la commune de Sebkha qui n’ont ménagé aucun effort pour le bon déroulement de la manifestation. En outre, le Hakem de Sebkha, Cheikh Mohamed Hafedh Ould Tolba dit Haidara, a pris toutes les dispositions sécuritaires et avec lui, le Wali de Nouakchott Ouest.
L’érudit casamançais a également mis l’accent sur son homologue mauritanien, El Hadji Mohamed Al Bachir Ball dit Thierno Ball qui l’a accueilli depuis l’aéroport de Nouakchott jusqu’à sa résidence. Mieux, l’imam Thierno Ball a posé des actes de solidarité, de téranga à l’endroit de son hôte mais aussi de soutien au profit des organisateurs. Il les a également tenus compagnie durant tout le séjour de son hôte en Mauritanie. « Vous a montré votre sens élevé de serviteur de l’islam en acceptant de m’accueillir humblement chez vous avec loyauté » a dit l’érudit casamançais.
Des citoyens modèles …
Pour sa part, l’imam Thierno Ball a loué le comportement des Casamançais. Il a mis le doigt sur le bon comportement des Casamançais. « Vous êtes des citoyens modèles mais aussi des croyants exemplaires » a-t-il martelé avant de les inviter à suivre les conseils du marabout El Hadji Fansou Bodian dont «le caractère de serviteur modèle n’est plus à démontrer » poursuit Thierno Ball qui s’est attardé sur le caractère religieux de cet homme. Le maire adjoint de Sekhba, Mr. Abdoul Kelly, a embouché la même trompette en appréciant le comportement des Casamançais vivant dans sa commune. « Ils sont de bons cohabitants avec de bonnes conduites » a-t-il dit soulignant que sa commune les assure la protection et l’assistance nécessaire à chaque fois que de besoin.  Mr Samba Fall 1er conseiller chargé des affaires consulaires, représentant l’ambassadeur Tall, a profité de l’occasion pour remercier les autorités mauritaniennes pour l’attention particulière et toutes les facilités qu’elles accordent aux citoyens sénégalais vivant en Mauritanie notamment en de pareilles occasions.
Le Gamou a été marqué par des causeries importantes assurées par des imams qui ont accompagné l’imam ratibe de Bignona mais aussi par des talibés vivant à Nouakchott et le tout au rythme des chants religieux.
I.Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés