TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ





Premier << 1 2 3 4 >> Dernier
22/05/2006 Lors du déplacement du Boss à Sélibaby

La foule massée derrière un cordon de sécurité, sous la surveillance menaçante d’un soldat.
Peut-être une illustration du fossé militaire qui sépare la base populaire, socle d’une démocratie, des instances dirigeantes du pays ? Un hiatus qui ne s’estompe même pas lorsqu’il s’agit d’un meeting populaire de sensibilisation sur les bienfaits et la nécessité de voter le «Destour».



16/05/2006 Sélibaby, vendredi après-midi 12 mai


A l’occasion du meeting populaire et en raison d’un certain cafouillage dans l’organisation des hommes politiques se sont vus bousculer par le cordon de sécurité.



08/05/2006 Conférence de presse de FLAM rénovation


A la sortie de la conférence, la cohue engagée par toutes les parties présentes (société civile, journalistes, politiques), pour avoir un des exemplaires limités du mémorandum du mouvement de retour au bercail…l’ordre aux calendes grecques!



02/05/2006 Circulation automobile à Nouakchott

 

Un carrefour dans le centre ville, bloqué suite à un accrochage léger. Une illustration de la conduite malaisée de nos chauffeurs (chauffards?) nouakchottois.

La pagaille, jusqu’à quand?



24/04/2006 Talibés à un carrefour du centre-ville

 
On hésite à les considérer comme des enfants de la rue, mais la plupart d’entre eux n’y sont pas uniquement pour des raisons éducatives coraniques, et sont utilisés comme gagne-pain par des familles poussées par la nécessité, ou certains pseudo marabouts malveillants. Jusqu’à quand cette enfance continuera-t-elle à être martyrisée ?



18/04/2006 Nouakchott 19 septembre 2005

 
Des sympathisants du président Ould Taya manifestaient devant le Palais des congrès de Nouakchott au moment ou les cadres de son parti le PRDS devenu PRDR était en conclave…pour chercher à s’adapter au nouveau contexte. Ne savaient-ils ces sympathisants que le PRDS avait choisi son camp au premier jour : "Nous condamnons le coup d’état mais nous soutenons le programme du CMJD" avait déclaré la direction du Prds. Pas besoin de faire un dessin!



10/04/2006 Les multiples libérations des islamistes

 

A chaque libération, les Islamistes découvrent leur popularité grandissante. C’est à se demander si leur emprisonnement n’a pas contribué à cette aura.



03/04/2006 Un restaurant pour 13 000 personnes.

 
Ce n’est évidemment pas à Nouakchott, c’est le restaurant du palais des Conférences de Mexico City: le Banamex Center



13/03/2006 Silence radio du CODED: Plus de réplique au FONADH, plus de défense de la constitution

Le Collectif des ONGs des défenseurs des Droits de l’Homme en Mauritanie qui regroupe des organisations comme l ’ADHM, l’AMPDF, l’ONA, l’AFS, le CNESSEM, l’ONG YAKHANOY et le SYNDICAT DES AVOCATS DE MAURITANIE ne mène plus d’activités depuis le 8 juin 2005. Son dernier communiqué était une condamnation de l’acte terroriste commis à Lemgheiti. Pour le CODED à l’époque, cette agression constituait "l’aboutissement malheureux d’une propagande nocive menée depuis quelques temps contre notre pays par les milieux extrémistes ". Une allusion directe aux islamistes mauritaniens. Crée pour contrer le FONADH ainsi que la propagande islamiste, le CODED a échoué sur toute la ligne. Puisse son exemple servir aux nouvelles autorités avec la floraison des motions et pétitions de soutien. Il n y a guère de difference entre un ex, ou un nouveau thuriféraire.



06/03/2006 Mai 2002 à Jweireh au Sud de Nema

 

Sidi Ahmed Ould Egueya et sa famille se dirigent vers Sag aux environs d’Adel Begrou.
Si des mauritaniens voyagent en first class ou à bord de luxueux bolides climatisés tel n’est pas le cas de cette famille mauritanienne.




TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés