TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ





Premier << 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 >> Dernier
17/02/2007  Le policier cité par la MAP nie catégoriquement avoir remis une valise ou un sachet, au pirate !

Mohamed Mahmoud Ould Beyguene, un policier en service au commissariat spécial de la Police de l’aeropot de Nouakchott a catégoriquement nié au cours d’un entretentien effectué tard dans la soirée du 17 février, avec «Tahalil Hebdo», avoir remis un quelconque objet au pirate de l’air à son embarquement de Nouakchott à bord du bœing 737 détourné le 15 février.



16/02/2007  5 policiers acheminés sur Nouadhibou, pour une confrontation avec une passagère du Boeing

Cinq éléments de commissariat spécial de la police de l’aéroport de Nouakchott, ont été acheminés au milieu d’après-midi du vendredi 16 février, à Nouadhibou, la capitale économique de la Mauritanie pour une confrontation avec une passagère du Boeing 737 détourné le 15 février.



16/02/2007 Le pirate s’appelle Mohamed Ould Abderrahmane: il est détenteur d’une carte d’identité algérienne et d’un passeport mauritanien !

De source officielle mauritanienne, le pirate qui a détourné jeudi, l’avion d’Air Mauritanie avant d’être maîtrisé à Las Palmas, se nomme Mohamed Ould Abderrahamne et détient une carte d’identité algérienne.Néanmoins, une source au ministère espagnol de l’Intérieur a indiqué qu’il était porteur d’un passeport mauritanien, sans préciser son identité, ni s’il était originaire du Maroc ou du Sahara occidental, comme l’avaient indiqué jeudi soir, des sources divergentes. Mohamed Ould Abderrahmane Ould Ahmed c’est son nom complet, est âgé de 32 ans, il serait natif de Nouakchott.



15/02/2007 Fin du détournement de l’avion mauritanien : Le pirate de l’air a été maîtrisé par les passagers

Un responsable espagnol a annoncé jeudi soir à la radio publique (RNE) que le détournement d’un Boeing 737 d’Air Mauritanie intercepté lors d’un vol intérieur avait pris fin aux Canaries. Un seul suspect a été arrêté, ont rapporté de leur côté des médias espagnols. "Fort heureusement, l’affaire du détournement s’est terminée favorablement", a déclaré sur la RNE José Segura, représentant du gouvernement dans l’archipel



15/02/2007 Détournement d’un avion d’Air Mauritanie : Après Dakhla, l’avion s’est posé à Las Palmas

Un avion de ligne d’Air Mauritanie, a été détourné l’après-midi du jeudi 15 février, peu après son décollage de Nouakchott. Il s’agit d’un Boeing 737 assurant un vol Nouakchott-Nouadhibou-Las Palmas. L’avion a été détourné par des pirates non identifiés.



05/02/2007 Plus de 600 kgs de drogue vénézuelienne saisis à Nouadhibou

La police de Nouadhibou a saisi plus de 600 kg de hachisch en provenance du Venezuela. La drogue a été acheminée à bord d’un petit avion dont le point de départ est inconnu. Cet avion s’est posé illégalement mardi soir sur la tarmac de l’aéroport de Nouadhibou malgré la fermeture de l’aérogare au trafic en raison des travaux d’extension et de réfection.



10/01/2007 Arrestation de 3 présumés salafistes mauritaniens

Les services de sécurité mauritaniens ont  arrêté lundi à Nouakchott, trois mauritaniens soupçonnés d’appartenir  au Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat (GSPC algérien)  affilié à Al-Qaïda, a révélé mercredi à l’Associated Press, (AP), le directeur régional de la sûreté de Nouakchott,  le Commissaire Mohamed Vall Ould Taleb. «Ils étaient filés depuis quelque temps» a-t-il précisé, à l’AP. Ces arrestations coïncident avec le passage du vingt-neuvième Dakar en territoire mauritanien prévu pour jeudi 11 décembre ainsi que  les menaces terroristes du GSPC contre les concurrents du Rallye 2007.



08/11/2006 Les Touaregs Maliens se disent en guerre contre le GSPC Algérien

 Les touaregs du nord du Mali se sont déclarés jeudi "en guerre" contre les islamistes armés algériens du groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) qui piétinent leurs espaces sahariens.



20/10/2006 Menace terroriste: Les forces mauritaniennes de sécurité en alerte

L’état d’alerte  maximal est décrété depuis plusieurs jours au niveau des services mauritaniens de sécurité. Des informations fournies par «un service occidental» font état de l’infiltration en Mauritanie à la faveur de la tumulte liée à la préparation de la future campagne électorale, d’éléments du  Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat (GSPC algérien), maître d’œuvre de la sanglante attaque de Lemgheiti en juin 2005.



11/07/2006 11 salafistes devant la justice : Parmi les prévenus, des suspects dans  l’attaque de Lemgheiti

Arrêtés début juin, 11présumés salafistes ont été déférés le 3 juillet dernier devant le parquet à Nouakchott. Les prévenus font partie d’un groupe de 17 personnes dont 6 ont été remises en liberté, le 14 juin dernier, après s’être repenties devant le Procureur de la République.

Sur les 11 prévenus, trois d’entre eux (dont une femme) ont été libérés le 3 juillet. Huit prévenus sont restés entre les mains de la justice et ont rejoint à la prison civile de Nouakchott 18  autres salafistes en détention depuis le mois d’avril 2005. Trois parmi ces derniers  s’étaient  évadés le 27 avril dernier.




TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés