TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ
En kiosque
JOURNALTAHALIL304
Archives kiosque





Premier << 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 >> Dernier
21/03/2009 Un meurtrier de la démocratie ne peut pas œuvrer pour l’émancipation des esclaves, Par Ethmane Ould Bidiel

Les organes de presse publics devenus, depuis le 6 août 2008, la voix du général limogé, font état de la mobilisation d’un milliard d’ouguiyas pour améliorer les conditions de vie des habitants dans les adwaba et les autres milieux marginalisés.



19/02/2009 Le recensement est mal parti! Par Mamadou Oumar SARR

Au moment où les observateurs avertis de la crise mauritanienne ont le regard tourné vers l’Europe pour savoir si les occidentaux vont suivre les recommandations de l’Union Africaine pour sanctionner les auteurs du putsch et leurs soutiens, je vais tenter de ramener votre attention vers une préoccupation qui devrait être permanente pour tout Etat soucieux de mener une politique de développement.



11/02/2009 Ahmed Ould Daddah: Pompier ou pyromane ? par Ethmane Ould Bidiel

Il y a, certes ceux  que les hésitations et l’incohérence politiques du RFD et de son leader Ahmed Ould Daddah au cours de cette crise ne surprennent pas.Mais il y a aussi ceux qui ne connaissent le «leader de l’opposition» que de loin et le jugent de bonne foi. Tous cependant se posent aujourd’hui la même question:«Qui est vraiment Ahmed Ould Daddah? Un pompier de la crise qui traverse notre pays ou un des pyromanes qui en ont allumé le feu?»



29/01/2009 MEMOIRES (suite): AUTOBIOGRAPHIES

Depuis quelques temps, je ne me suis pas exprimé parce que certains lecteurs de «Biladi» m’ont dit qu’à «mots couverts », je ne risque pas d’être « COMPRIS » par le Chef autoproclamé et son environnement : question de tempérament ou de prédispositions culturelles, paraît-il. Qu’est-ce à dire ?



05/01/2009 Tribune: Ce dont je suis convaincu

C’est un compatriote totalement apolitique qui vous parle, citoyen qui n’est redevable de rien et absolument rien, ni à une personnalité politique ou militaire ni à un  gouvernement élu ou de transition. Aujourd’hui, je vois s’installer un débat infructueux ou plutôt, une atmosphère, qui de plus en plus devient dangereuse pour la stabilité de notre Pays.



04/01/2009 Tribune : 5 mois de diversion putschiste… 5 mois de condamnation et de rejet de la junte, qui dit mieux?

Cinq mois après le 06 Août 2008, la résistance à l’état d’exception continue toujours plus forte, toujours plus déterminée. Le rejet de la forfaiture grotesque du général se poursuit sans relâche, en dépit du musellement d’une partie de la presse qui a, hélas, succombé à la peur et/ou au charme du lucre, sans compter la presse publique, traditionnellement laudatrice du régime putschiste.



30/12/2008 Velléités putschistes: La mise en échec du coup d’Etat en Mauritanie pourrait être un antidote pour le continent

Indépendamment de toute appartenance politique de toute vision partisane, tous les citoyens honnêtes peuvent en convenir que la Mauritanie ou tout autre pays ne pourra devenir un pays viable qui prendra le chemin du développement et du progrès que lorsque s’installera  durablement  une stabilité politique et démocratique  et où les institutions démocratiques réguleront la vie politique.



27/12/2008 Mémoires (suite): Diplomatie et desert

La Réunion d’Addis Abeba s’est tenue, le communiqué stipule au point 3:«Le Conseil prend acte de la remise en liberté du Président Sidi Ould Cheikh Abdellahi et considère que ce développement répond partiellement aux exigences de la communauté internationale, mais ne constitue pas un élément suffisant pour le retour à l’ordre constitutionnel.»(fin de citation).



20/12/2008 MEMOIRES: OU EN EST-ON?(2)

Le Pays est à la veille de deux dates imminentes qui sont d’une très grande importance pour les Mauritaniens, dans  la situation qu’ils vivent depuis quatre mois. Il n’est donc peut-être pas superflu de faire «le point», avant ces deux échéances, pour lever certaines ambiguïtés que les «orchestrations» habituelles ont déjà commencé à installer dans nos esprits, aidées en cela par notre «pessimisme» façonné par les dernières décennies.



16/12/2008 Air Mauritanie: Quand les morts enterrent les vivants !

En tant qu’ancien employé d’Air Mauritanie, j’ai appris par voie de presse que certains anciens délégués ont porté plainte contre les anciens dirigeants de cette société pour permettre aux employés de recouvrer leurs droits.




TAHALIL 2006-2014 Tous droits reservés